JESUS CHRIST

J E S U S - C H R I S T

SA DIVINITE

A/ LES NOMS DIVINS

1. Fils de Dieu Luc 22 : 70 Ce nom apparaît 40 fois sans compter les expressions « son fils » ou « mon fils »
Les Juifs ont bien compris l’égalité Jean 5 : 18 Jésus ne se faisait pas l’égal de Dieu, mais il l’était réèllement.
Il est évident qu’il était « Fils unique » Jean 3 : 16 Cette expression revient 5 fois.
2. Le premier et le dernier Celui qui commence et qui achève
Apoc 1 :17, 18 & 22 : 13
La même expression concerne l’Eternel Esaie 44 : 6
3. Le Saint Celui qui est pur et sans défaut
Jésus-Christ Actes 3 : 14 L’Eternel Osée 11 : 9
4. Le Seigneur Celui qui a l’autorité, à qui on obéit
Jésus-Christ Luc 2 : 11 L’Eternel Matth 22 : 41 à 45
Ce sera la proclamation suprême et l’adoration finale Phil 2 : 11
5. Dieu
Emmanuel signifie Dieu avec nous Matth 1 : 23
Dieu béni éternellement Rom 9 : 5
Dieu puissant, Père Eternel Esaie 9 : 5
Le nombre total des noms impliquant clairement sa divinité atteint plusieurs centaines.

B/ LES ATTRIBUTS DIVINS

1. Il est omnipotent c’est à dire qu’il a tous les pouvoirs
- sur toutes les maladies physiques, mentales, psychiques...
- sur la mort qui obéit à sa seule parole (Lazare, sort !)
- sur la nature, il arrête le vent, il marche sur les eaux
- sur tous les démons et même sur Satan qui lui obéissent
Jésus est au-dessus de toutes les hiérarchies du monde Ephés 1 : 20 à 23
2. Il est omniscient il connaît toutes choses sans exception, les choses d’en-bas et d’En-Haut.
- Jean 16 : 30 c’est une preuve que Christ est de Dieu
- Jean 2 : 24, 25 il connaît les pensées secrètes (Simon le Pharisien), la vie passée (La samaritaine )
- Jean 6 : 64 il connaissait à l’avance la trahison de Judas. Il connaît nos choix futurs.
- Jean 1 : 48 il connaît ce que nous faisons et même des détails de la vie (l’ânon de Béthanie, la disposition de la Chambre Haute Luc 22 : 10 à 13)
- Jean 21 : 17 c’est un réconfort pour nous de d’être conscient de cette réalité.
3. Il est omniprésent il est partout en même temps
- Matth 18 : 20 il est toujours au milieu de son peuple, même quand sa présence n’est pas sensible.
- Matth 28 20 c’est surtout vrai quand nous voulons faire des disciples pour le Seigneur
- 2 Cor 13 : 5 il habite dans le coeur de chaque croyant.
4. Il est éternel
- Jean 1 : 1 ce verset prouve clairement la divinité du Christ
- Jean 17 : 5 il est avant toutes choses, il n’a pas été créé
- Héb 13 : 8 il existait avant de venir sur la terre. Il s’est incarné dans un corps humain pour faire connaître Dieu Phil 2 : 6, 7

En Christ, nous trouvons Dieu dans toute sa plénitude d’amour, de puissance et de sagesse.
C/ SES FONCTIONS SONT DIVINES

1. Il est Créateur Col 1 : 16, 17 il a tout créé mais la création continue à exister par Lui Héb 1 : 3 Rien n’a pu être créé sans lui Jean 1 : 3
2. Il pardonne les péchés Marc 2 : 5 à 11 Les Juifs étaient scandalisés parce qu’ils ne comprenaient pas sa divinité, de même pour Simon le pharisien Luc 7 : 48, 49
3. Il ressuscite les morts Jean 6 : 39 à 44 L’évènement glorieux de la résurrection des morts se fera par le Christ. Quelle puissance !
4. Il transforme les corps Phil 3 : 21 notre salut complet, corps, âme, esprit, aura pour auteur Jésus-Christ.
5. Il jugera 2 Tim 4 : 1 & Jean 5 : 22, 23 Le Père fait confiance au Christ pour que le jugement soit vrai. Pour un bon jugement, il faut tout connaître en profondeur.
6. Il donne la vie éternelle c’est la conséquence de l’offrande de sa vie au Calvaire Jean 10 : 28 & Jean 17 : 2

D/ IL RECOIT L’ADORATION

1. Jésus accepte l’adoration alors que Pierre la refuse chez Corneille Actes 10 : 25, 26 ainsi que l’ange de Dieu Apoc 22 : 8, 9
2. Jésus doit être adoré par les hommes et par les anges Phil 2 : 9 à 11 & Héb 1 : 6
3. Jésus doit être honoré comme le Père Jean 5: 23
4. La prière adressée à Christ 1 Cor 1 : 2 Nous pouvons adresser nos prières à Christ comme nous les adressons au Père.

Le plus grand péché est de refuser de croire que le Christ est Dieu. Nier sa divinité, c’est refuser le salut offert par Dieu.
Croire en Dieu est insuffisant. Reconnaître, respecter, honorer, prier le Christ comme Dieu : voilà ce qui est attendu de tout croyant authentique.

SON HUMANITE

A/ LES NOMS HUMAINS

Jésus est appelé « le Fils de l’homme » 77 fois.
Actes 7 : 56 Etienne a vu le ciel ouvert et c’est “le Fils de l’homme” qui est à la droite de Dieu pour le recevoir dans la gloire éternelle.
1 Tim 2 : 5 Même après son ascension, alors que Jésus est à la droite de Dieu comme médiateur, il est appelé « homme »

B/ SA NATURE HUMAINE

Hébr 2 : 14, 17 Jésus a un corps humain en tout point semblable au nôtre, physiquement, moralement, affectivement, socialement...
1 Jean 4 : 2, 3 Nier cette grande vérité, c’est être animé de l’esprit de l’Antéchrist
Luc 24 : 39 même après la résurrection, il avait toujours un corps fait de « chair et d’os » qui pouvait être touché, avec lequel il pouvait manger...
Phil 3 : 21 Après notre résurrection, nous serons transformés à son image, nous recevrons un corps de gloire comme le sien, afin qu’il soit le premier en toutes choses.

C/ SES LIMITES HUMAINES

1. Physiquement :
- il a connu la fatigue Jean 4 : 6
- il a dormi profondément dans la barque Matth 8 : 24
- il a eu faim devant le figuier Marc 11 : 12
- il a connu l’angoisse, la souffrance à Gétsémané, il a dû être fortifié Luc 22 : 43
- il a eu soif à la croix
2. Intellectuellement & moralement :
- Comme tout enfant, Jésus est passé par tous les stades de la croissance intellectuelle et physique Luc 2 : 52
- Jésus a été tenté comme nous pouvons l’être Héb 4 : 15 or nous savons que Dieu ne peut pas être tenté. N’oublions pas que ce fut sans commettre de péché.
En fait, Jésus s’est dépouillé lui-même de ses attributs divins. Il l’a fait pour nous sauver mais aussi pour compatir et nous secourir.

3. Spirituellement :
Il est mentionné 25 fois le fait que Jésus priait. Marc 1 :35
Les miracles accomplis par le Christ étaient le résultat de l’onction de l’Esprit, et non le fait de sa divinité. Il agissait comme un homme rempli de la plénitude de l’Esprit Luc 4 : 18 Actes 10 : 38

- « le Saint Esprit descendit sur lui » Luc 3 : 22
- « Jésus, rempli du Saint-Esprit » Luc 4 : 1
- « Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit » Luc 4 : 14

C’est à cause de cette vérité que Jésus promet aux hommes de faire les oeuvres qu’il a faites et même de plus grandes Jean 14 : 12

4. Le but de son humanité :
Héb 2 : 17
1. Il a été en tous points humain comme nous
2. Il a été humain pour se charger de nos fautes et les expier en les clouant sur la croix
3. Il a été humain pour nous secourir d’une manière efficace dans nos tentations
4. Jésus, le divin est devenu humain, mais parfait, agréable à Dieu en toutes choses, pour que nous, pécheurs humains, devenions parfaits et divins par son sacrifice afin de partager la Gloire éternelle avec lui.


UNE SEULE PERSONNE

Jésus Christ était le Vrai Dieu, l’homme réel et pourtant une seule et même personne. Jésus éait parfaitement Dieu et parfaitement homme, de nature divine et de nature humaine, né par la puissance du Saint Esprit dans le corps d’une femme vierge, Marie.

1/ IL S’EST TOUJOURS PRESENTE COMME UNE SEULE PERSONNE

Jean 3: 11 Jésus parlait de ce qu’il savait et il pouvait dire “le Père est plus grand que moi” et “l’Esprit Saint que mon Père enverra” Jean 14:26, 28
Il ne se présentait pas sous 3 personnes.

2/ LE NOUVEAU TESTAMENT LE PRESENTE COMME UNE SEULE PERSONNE

1 Jean 4: 2 Un test irréfutable pour une bonne doctrine : Jésus est le Fils de Dieu venu en chair sur la terre. Il n’y a pas de salut possible en dehors de cette affirmation.
Dans le Nouveau Testament, il est appelé Notre Seigneur Jésus Christ, c’est une preuve qu’il est Dieu, homme et messie.

3/ LES ATTRIBUTS DE LA DIVINITE ET DE L’HUMANITE CONCERNE UNE SEULE PERSONNE

Romains 1: 3-4 Jésus est présenté comme un descendant de David, comme le Fils de Dieu, comme le Ressuscité, comme le Seigneur... c’est toujours la même personne. Ce n’est pas la résurrection qui a fait de lui le Fils de Dieu.
4/ L’UNION DE LA DIVINITE ET DE L’HUMANITE EST UNIQUE

Cette union n’a pas fait de Christ une personne d’une troisième nature : il est resté Dieu et il est resté homme.
Luc 1 : 35 le fils de Marie, né de son sein par l’Esprit Saint sera bien le Fils de Dieu et cela dès la naissance de Jésus.
Phil 2: 5 à 8 Voici comment Jésus, dans le Ciel, divin, a revêtu les attributs humains... mais c’est toujours le même Jésus.

5/ CETTE UNION ETAIT NECESSAIRE POUR LE PARDON DE NOS PECHES

C’est bien un homme sans péché qui offre sa vie pour mes péchés Jean 1 : 29
Pour que l’offrande pour le péché soit acceptable par Dieu, il fallait un homme sans péché et Jésus le fut parfaitement.

6/ IL Y A UN SEUL MEDIATEUR

Pour rencontrer Dieu, il fallait quelqu’un qui connaisse Dieu et qui connaisse l’homme
1 Tim 2 : 5 Jésus est le seul au monde qui pouvait nous réconcilier avec Dieu et qui pouvait plaider devant Dieu la cause de tous les hommes, en donnant sa vie en rançon.

SERVITEUR SANS PECHE

Tous les hommes sont des pécheurs en train de commettre des péchés. Avant de désobéir à Dieu, Adam était un homme dans le vrai sens du terme mais sans avoir commis de péché. En venant sur la terre, Jésus Christ a pris la nature humaine et il a été le seul à pouvoir la garder sans péché. A cause de cet état, il est le seul à posséder toutes les vertus morales, spirituelles à 100%. Il n’est pas le plus saint de tous les hommes : il est le seul parfaitement saint. Voilà pourquoi, il était habité par la plénitude de Dieu.

1. CHRIST AFFIRME ETRE SANS PECHE

Jean 14: 30 le péché appartient au Diable et devant la mort Jésus affirme que le Diable n’a rien et n’a jamais rien eu en lui.
Luc 23 : 31 La conscience des péchés est toujours forte devant la mort et sans le pardon du Christ, les souffrances seront énormes car Jésus le Saint sans péché a goûté à ces souffrances pour les pécheurs.
Jean 8 : 46 Devant des hommes connaissant bien la loi de Dieu, il pouvait leur dire “Qui me convaincra de péché”
Jean 8 : 29 “Je fais toujours ce qui lui est agréable” Le terme “toujours” ne laisse aucune place pour le péché.
Comparé aux hommes qui l’ont précédé, comme à ceux qui sont venus après lui, nous pouvons affirmé que Christ est un homme unique.

2. IL N’A JAMAIS PRIE POUR LE PARDON

Matthieu 6 : 9 “Comment vous devez prier... pardonne-nous nos offenses...” Jésus n’a pas dit comment nous devons prier... c’est notre prière, mais pas la sienne, car il n’a rien à se faire pardonner.
Jean 17 : 4 Quand il achève son oeuvre, il a la conscience totalement tranquille devant Celui qui l’a envoyé... tout a été accomppli parfaitement par lui. Il ne demande pas pardon pour ses manquements.
Bénissons Dieu pour ce serviteur parfait qui a accompli un service parfait.

3. IL N’A JAMAIS DEMANDE A SES DISCIPLES DE PRIER POUR LUI

1 Thess 5 : 25 Le plus grand apôtre demande la prière aux chrétiens “Priez pour nous” Un chrétien normal ressent le besoin de la prière de ses frères, le contraire serait insensé. Mais jamais, Jésus n’a demandé à des pécheurs de prier pour lui.
Matthieu 26 : 39 A Gétsémané, à l’agonie, il prie seul et il a pourtant l’élite des disciples avec lui, mais il ne leur demande pas de prier pour lui, mais de prie avec lui, pour eux-mêmes.
Même lors de l’institution de la première communion, c’est lui qui prie et rend grâces seul, il ne le demande pas à des disciples pècheurs... lui seul est sans péché.

4. IL N’A JAMAIS APPELE DIEU, SON SAUVEUR

Jésus est venu apporter le salut aux pécheurx. S’il avait appelé Dieu son Sauveur, il aurait reconnu qu’il était perdu.
Luc 1 : 46,47 Marie, la mère de Jésus reconnaît qu’elle est pécheresse, perdue et sauvée par Dieu “mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur” Jésus n’a jamais rien dit de semblable.
Jésus a dit “Mon Père” ou “Mon Dieu”, jamais “Mon Sauveur”
Jésus est allé au Temple mais n’a jamais offert un sacrifice pour lui-même.

5. IL A ETE CONSCIENT DES PECHES DU MONDE, JAMAIS DES SIENS

Romains 7: 24 Le plus grand apôtre pouvait s’écrier “Misérable que je suis !” et affirmé qu’il était le plus grand des pécheurs.
Sur la Croix, Jésus s’est chargé des péchés du monde. Au baptême dans le Jourdain, il montrait la voie aux pécheurs mais pour Jésus, ce n’était pas un baptême de repentance mais une soumission à Dieu pour accomplir “tout ce qui est juste” Matthieu 3 : 15

6. IL A ETE FATIGUE MAIS JAMAIS MALADE

Esaie 53 : 3 Il a été “habitué à la souffrance” non la sienne mais celle qu’il côtoyait tous les jours, comme le médecin connaît les maladies sans être lui-même malade.
La maladie est une conséquence directe de la désobéissance. Avant la chute, Adam n’a pas connu la maladie.

7. IL N’A PAS CONNU LA NOUVELLE NAISSANCE

Jean 3 : 3 Il a pourtant bien affirmé que si un homme ne nait pas de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Jésus précise le but de la nouvelle naisance “Ce qui est chair est chair...” c’est à dire pècheur. Il n’a jamais dit “Nous devons naître de nouveau...” Il n’avait pas besoin de nouvelle naissance.

Luc 23 : 46 A la Croix, il a dit “Je remets mon esprit entre tes mains!” En fait, il citait Psaume 31 : 6 mais il n’a pas ajouté la suite “Tu me délivreras (ou rachèteras)...” car il n’a jamais été lié par le péché, il n’avait pas besoin de rachat.

8. LES APOTRES LE DECLARENT SANS PECHE

2 Cor 5 : 21 Jésus n’a jamais connu le péché, encore moins pratiqué. Lors de la crucifixion, Jésus n’est pas devenu un pécheur, mais “Dieu l’a fait devenir péché pour nous”. S’il était devenu pécheur, c’est qu’il aurait eu une faiblesse, mais Dieu a mis tous nos péchés sur lui, en sorte que Dieu a du détourner son regard de la Croix, il ne voyait plus son Fils, mais le péché dans son horreur.
Romains 8 : 3 Jésus a été envoyé dans la chair, sans péché, mais il a accepté de devenir péché pour nous, c’est alors que Dieu a pu condamné notre péché mais dans la chair de Jésus. Jésus est mort pour nos péchés à 100%.
1 Pierre 2 : 21-24 “Lui qui n’a point commis de péché” “lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois” En prenant la croix, ce n’est pas du bois que Jésus a chargé sur son épaule, mais nos péchés.
Non seulement, le Christ a fait des miracles surprenants, mais il est lui-même le vrai miracle car il est Dieu Homme sans faute, doux sans faiblesse, amour sans sentimentalité, vrai sans erreur, juste sans dureté, miséricordieux sans préjugé, ayant tout pouvoir et soumis au Père...

Conséquences de cette vie sans péché

1. Il a ressenti la souffrance plus intensément
Compatir veut dire souffrir avec. Plus une personne est sainte, plus sa souffrance sera grande. Qui pourra vraiment comprendre la souffrance de Christ à la Croix ? Lui, le saint, a côtoyé les plus grands pècheurs, il a mangé et vécu dans leur proximité.
Esaie 63: 9 Il a aidé son peuple dans la détresse, souffrant avec eux.

2. Il a connu la tentation plus fort que les pécheurs
Hébreux 4 : 15 Il a été tenté en toutes choses, mais sans comettre de péché. Etant le Fils de Dieu, nous savons que le Diable aurait aimé le faire chuter et il s’est appliqué à le tenter de toutes manières. Christ est toujours sorti vainqueur voilà pourquoi “il peut secourir ceux qui sont tentés” Hébreux 2 : 18

3. Il n’était pas sujet à la mort
Romains 5 : 12 La mort est le fruit direct du péché
Romains 6 : 23 Le salaire du péché, c’est la mort.
Christ sans péché n’avait pas à mourir. Il a accepté volontairement la mort pour payer le salaire de notre péché.
Actes 13 : 37 Dieu lui a rendu justice, son corps ne s’est pas corrompu, mais a été transformé et transporté dans les cieux, car en réalité, il était sans péché.

4. Il avait l’Esprit de Dieu sans mesure
Jean 3 : 34 Les nombreux miracles du Christ sont les preuves irréfutables de sa vie sans péché.
Jean 20 : 30-31 Le but des miracles est d’aider à croire qu’Il est vraiment le Fils de Dieu et que le salut n’est qu’en lui seul.

5. Il avait une communion parfaite avec Dieu
Jean 17 : 25 Il pouvait dire avec vérité “le monde ne t’a point connu, mais moi, je t’ai connu”
Matt 11 : 27 “personne ne connaît le Père si ce n’est le fils et celui à qui le Fils veut le révéler” Aucun penseur, philosophe, leader... ne peut connaître Dieu. Seul Jésus le connaît mais il fait la grâce de paratger cette révélation à ceux qui acceptent Jésus.
Le péché a détruit la communion avec Dieu en Eden, et tant que le péché n’est pas ôté, la communion ne peut être rétablie.
A cause ce cette communion, Jésus comprend parfaitement les choses de Dieu.

6. Sans péché à cause de sa naissance par l’Esprit
Luc 1 : 35 Le Saint Esprit est descendu sur le corps de Marie, dans ses entrailles et il a commencé la formation de l’enfant Jésus. C’est l’Esprit qui avait en main la formation du corps, de l’ âme et de l’esprit de Jésus, ne laissant au péché aucune place, ni aucun droit. Ainsi Jésus est vraiment, par sa naissance, le Fils unique de Dieu. La foi dans cet acte divin est indispensable au salut en Jésus, le Fils de Dieu
Esaie 7 : 14 Cette naissance virginale a été prédite. Elle fut confirmée dans Matthieu 1 : 18 “enceinte par la vertu du Saint Esprit”
Sa naissance miraculeuse est confirmée aussi par les nonbreux miracles de son ministère et par sa vie sans péché .

MAITRE INFAILLIBLE

Jésus lui-même reconnaissait être un Maître, c’est à dire un enseignant Matth 23 : 8 à 10
Nicodème reconnaît que Jésus est un docteur venu de Dieu Jean 3 : 2 et Jésus ne le corrige pas.

Bien que Jésus fut humain, il n’a jamais prononcé une seule erreur car il était totalement dépendant du Père Jean 12 : 49

Il a été le porte-parole fidèle de Dieu Jean 7 : 16 et Jean 3 : 34

1/ L’AUTORITE DE SA PAROLE :

Matt 7 : 28 - 29 Il n’a jamais dit : « Je pense que ou je suggère ou j’espère »
Il n’a jamais corrigé un seul de ses enseignements
Il n’a pas parlé de la vérité, mais il était la Vérité, le Chemin et la Vie.

Luc 21 : 20 Chacune de ses prédictions a été juste. Il a annoncé la chute de Jérusalem 40 ans à l’avance. Il a parlé de la fin des temps avec plus de 19 siècles d’avance. Aucune de ses prédictions n’a besoin d’être révisée.

Marc 1 : 22 et 27 Jésus a parlé avec autorité aux démons qui lui ont obéi.
Il a donné des ordres à la mer, aux vents. Il a parlé aux morts : « Jeune fille, lève-toi, je te le dis » à la fille de Jaïrus - « Lazare, sors ! » et il a toujours été obéi.

2/ LA SIMPLICITE DE SA PAROLE

Jésus n’a pas employé le langage des savants mais celui du commun peuple. Il a parlé pour être compris par les hommes ordinaires.
Ses illustrations, ses paraboles sont comprises par les hommes du monde entier : la bonne semence, le bon samaritain, la brebis ou la drachme perdue...Il a parlé des cheveux de notre tête, du pain, des fleurs, des oiseaux, des ténèbres, de la lumière, des pleurs, des grincements de dents, d’une maison et de ses fondations, du mercenaire...
Jean 3 : 16 est la plus grande vérité du monde mais dite avec des mots de tous les jours
Jean 3 : 7 la nouvelle naissance veut dire un nouveau départ avec une nouvelle nature : tous peuvent le comprendre.

3/ LA PROFONDEUR DE SON ENSEIGNEMENT :

Jean 14 : 6 et 10,11
Les paroles sont simples mais l’enseignement est profond. Il touche la divinité, l’avenir et l’éternité. Il répond aux grandes questions : « D’où nous venons ? Où allons-nous ? »
Les Evangiles sont l’enseignement du Rédempteur fait homme; les Epîtres sont l’enseignement de Christ-homme entré dans la gloire.
« Ce petit Livre (le Nouveau Testament) contient toute la sagesse du monde ! » disait un éminent savant allemand.

4/ DES PAROLES PLEINES DE HARDIESSE :

En face de ses ennemis, le Seigneur disait la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.
Il ne parlait pas pour faire plaisir au peuple, mais il osait déclarer toute la parole de Dieu : elle est à prendre ou à laisser, mais non à négocier ou à adapter.
- aux religieux : « Malheur à vous !... » Matth 23:13, 14, 15, 16
- au gouverneur Hérode : « Dites à ce renard... » Luc 13 : 32


5/ SON ENSEIGNEMENT EST SPIRITUEL AVANT TOUT :

Ses déclarations sont scientifiquement exactes mais il n’est pas un scientifique. Il n’est pas un homme politique, ou révolutionnaire. Il n’a pas conduit un mouvement de résistance, ou une société de bienfaisance.
Il est venu pour parler du royaume de Dieu et nous ouvrir le chemin de l’éternité. Il est venu pour le salut de notre âme et pour nous donner une nouvelle vie : « Ceci est écrit afin que vous croyez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom » Jean 20: 30, 31
Il a fixé la priorité des priorités : « Cherchez premièrement le royaume de Dieu.. » Matth 6 : 33 Il ne s’est pas désintéressé de notre vie physique, intérieure, affective, sociale, mais la priorité est à la vie spirituelle et à nos relations avec Lui : « Venez à moi... » Matth 11: 28, 29

6/ SES PAROLES SONT ETERNELLES :

Matth 24 : 34,35
Près de 20 siècles après, ses paroles sont actuelles : ses enseignements ne sont pas démodés.
Aucune de ses prophéties n’a pu être prise en défaut, toutes se sont accomplies comme il l’a dit. Et celles qui ne sont pas encore accomplies, s’accompliront comme il l’a dit.
1 Pierre 1 : 24, 25 Il n’y a rien à ajouter, ni à retrancher.

7/ SA PAROLE EST VIVANTE :

1 Pierre 1 : 23
Jean 6 : 63 et 68 Sa parole possède seule le pouvoir de nous communiquer une vie nouvelle. La prédication de la Parole de Christ seule peut sauver les pêcheurs. Seule Sa parole peut donner la vie éternelle. Seule Sa parole peut garder notre âme en vie. Illustrations, témoignages, prophéties, chants, livres, cassettes... ne peuvent en aucune manière remplacer la parole du Christ. Héb 4 : 12

8/ LE BUT DE SON ENSEIGNEMENT :

Hébreux 1 : 1 à 4
Dieu veut nous parler par Son Fils pour nous faire connaître son amour et sa grâce : comment un Dieu Saint peut pardonner des pécheurs et en faire des enfants de Dieu pour l’éternité.
Jean 17 : 3 Connaître Dieu et son Fils

L’EXEMPLE SUPREME

Jésus est d’abord notre Sauveur avant d’être notre exemple.
Pour imiter Christ, il faut être né de nouveau.
C’est notre vie de communion avec lui qui nous permettra de l’imiter.
1 Pierre 2 : 21 Christ vous a laissé un exemple afin que vous suiviez ses traces : Comme un maître d’école trace des modèles d’écriture sur le cahier de l’élève, Jésus montre lui-même l’exemple.

1/ DANS LA CONSECRATION

Jean 4 : 34 sa satisfaction et son plaisir étaient de faire la volonté de Dieu.
Luc 2 : 49 Jésus a été charpentier jusqu’à 30 ans et pourtant, il prenait le temps de s’occuper des affaires de son père. Jésus était équilibré dans son travail pour Dieu : enthousiaste sans être fanatique.
2/ DANS LA FOI

Jésus s’est dépouillé de sa divinité. Comme nous, il avait besoin de faire confiance à Dieu.
Trois choses caractérisaient sa foi.
a) La foi d’un enfant qui fait confiance à l’amour de son père Jean 11 : 42
b) Il était persévérant dans la foi : A Gethsémané, il pria 3 fois. Il fut abandonné par ses disciples, incompris par les siens, mais sa foi est restée ferme Jean 6 : 66
c) Sa foi était active. Christ n’était ni un rêveur, ni un « contemplatif » mais un homme d’action qui allait de lieu en lieu pour faire du bien Actes 10 : 38

3/ DANS LA PRIERE

Il a commencé son ministère en priant à son baptême. Il a terminé son passage sur la terre par la prière de Géthsémané et à la croix.
Il a prié tôt le matin Marc 1 : 35, mais il a passé des nuits dans la prière Matth 14 : 23
Quand il priait, il avait conscience que Dieu était son Père Jean 17 : 1
Il priait pour ceux qu’il aimait Jean 17 : 9 parce qu’ils appartenaient à Dieu.
Il priait pour ceux qui ne connaissaient pas Dieu Jean 17 : 20
Il priait pour ses ennemis à la Croix « Père, pardonne-leur ! »
Il priait pour avoir la force de faire la volonté de Dieu Luc 22 : 42

4/ DANS LE SERVICE

Il est venu pour servir. Il l’a fait dans la puissance de l’Esprit Saint et toujours avec l’approbation divine.
Quelle leçon pour les disciples et pour nous. « Qui est le plus grand parmi les disciples? » telle était leur question et Jésus a rappelé que lui-même Luc 22 : 24 à 27 Jésus n’a pas eu honte de faire le travail d’un esclave en lavant les pieds des disciples Jean 13 : 14, 15
Jésus a servi de nuit comme de jour, avec peu de moyens (barque et âne empruntés), sans attendre de la reconnaissance (les dix lépreux)
Notre service doit nous amener à nous oublier nous-mêmes pour glorifier Dieu.

5/ DANS L’AMOUR

Jésus a aimé Son Père par dessus toutes choses, faisant toujours ce qui lui était agréable Jean 8 : 29
Jésus a aimé la Parole de Dieu : il s’est toujours soumis aux Saintes Ecritures Jean 19 : 28
Jésus a aimé ses disciples tels qu’ils étaient, malgré toutes leurs faiblesses et leurs chutes
Jésus a tant aimé le monde... ceux qui sont perdus Jean 3 : 16

6/ DANS LA PATIENCE

2 Thes 3 : 5 « la patience du Christ » ou mieux « l’attente patiente du Christ »
Le Christ est patient lorsqu’il appelle. Il souhaiterait que le pécheur le suive « aussitôt » Marc 1 : 18
Le Christ est patient lorsqu’il forme ses disciples. Souvent ceux-ci ne comprenaient pas !
Le Seigneur est infiniment patient avec chacun de nous, soyons-le avec nos semblables.
La patience conduit à la persévérance.

7/ DANS LA DOUCEUR

Matth 11 : 29 & 2 Cor 10 : 1 Paul agissait avec la douceur qui habitait le coeur de Christ.
Devant l’orgueil, l’hypocrisie, l’incompréhension, l’ingratitude, Jésus a toujours agi avec douceur.
La douceur n’est jamais de la faiblesse, mais c’est une manière de montrer la fermeté.
Jésus n’a jamais usé de compromission avec le péché ou les hypocrites et il est toujours resté doux !
Dans ces temps de violence et d’agressivité, il est bon de montrer la douceur évangélique Phil 4 : 5
Matth 5 : 5 « Heureux ceux qui sont doux, car ils hériteront la terre »

8/ DANS L’OBEISSANCE

Le péché est un acte de désobéissance à Dieu. Jésus a accepté d’obéir parfaitement à Son Père sans poser aucune question. Cela lui a coûté la mort de la Croix Phil 2 : 8
L’obéissance est toujours difficile et suppose un prix à payer et de la souffrance Héb 5 : 8

9/ DANS LA COLERE

Il peut paraître étrange que Jésus se mette en colère. Comment rester indifférent devant la méchanceté des hommes Marc 3 : 5 l’incompréhension des adultes devant les enfants Marc 10 : 13, 14, le Temple qui est souillé par les vendeurs...
Esaîe 12 : 1 Si Dieu est irrité par le péché, Il sait consoler celui qui se repent.
Il est juste pour un Dieu Saint d’avoir de saintes colères contre le péché. Cette colère n’a rien à voir avec une colère humaine qui est la manifestation d’une impatience.

10/ DANS LE COURAGE

Matth 23 : 2, 3 et 27,28 Jésus n’était pas effrayé par la colère des Pharisiens. Il savait ce que son courage lui coûterait.
Il faut du courage pour dire « non » à la tentation.
Il faut du courage pour tenir ferme pour la Parole de Dieu dans une « génération perverse et corrompue. »

11/ DANS L’OPTIMISME

Jean 16 : 33 Jésus devait passer par le Calvaire et il parlait déjà de sa victoire. Cette génération a besoin de chrétiens optimistes qui croient dans la victoire de l’Evangile.

12 DANS L’ADORATION

Matth 4 : 10 Les paroles et les actes de Jésus ont été une glorification de Dieu.

LES SOUFFRANCES DU CHRIST

Notre salut est dans les souffrances du Christ.
Nous sommes incapables de comprendre toutes ses souffrances, mais nous croyons que tout fut accompli pour notre salut à la Croix.

1/ SA MORT FUT VOLONTAIRE

Jean 10:11 : le verbe « donne » contient l’idée d’une offrande pour un sacrifice.
Jean 10:17,18 : sa mort ne fut pas une tragédie, ni une défaite, ni un martyr mais un acte volontaire, prémédité.
Esaïe 53:6 : Jésus accepta de prendre tous nos péchés.
Jésus ne chercha pas la vengeance lors de sa résurrection.
Le plus grand péché est le rejet volontaire du Christ souffrant pour nous.
Le message du salut : Christ meurt volontairement pour nous, c’est aussi par un acte volontaire que l’homme choisit le Sauveur.

2/ SA MORT FUT UN SACRIFICE EXPIATOIRE

Le mot expiatoire veut dire payer pour la faute de quelqu’un d’autre
Héb 9:26 : par son sacrifice, le péché est ôté.
Ephés 5:2 : c’est par amour pour nous que Christ s’est offert à la Croix.
L’œuvre de Rédemption est plus grande que l’œuvre de la Création : elle a coûté la vie du Fils de Dieu.
Le péché de chaque homme a été puni à la Croix. La justice de Dieu est satisfaite et nous pouvons être considérés comme justes devant Dieu Rom 3:24.

3/ SA MORT FUT UNE SUBLIME SUBSTITUTION

1Pier 3:18 : Christ a pris notre place et a fait une chose que nous aurions été incapables de faire.
2Cor 5:19 : Dieu a créé l’humanité, l’homme a failli, Christ s’est incarné, est devenu l’homme parfait, l’homme parfait meurt pour nous.
Esaïe 53:5 : « Pour nos péchés »... sans cette substitution il n’y a pas de bonne nouvelle pour les perdus.

4/ SA MORT FUT UNE DIVINE RANCON

Marc 10:45 et 1 Tim 2:5-6 : qui dit rançon, dit esclavage, libération et prix à payer.
Nous nous sommes rendus esclaves du péché.
Nous sommes réellement libres du péché Jean 8:36 et nous devenons enfants de Dieu.
Le prix à payer fut la mort du Christ.

5/ SA MORT FUT UNE OFFRANDE PROPITIATOIRE

Le mot propitiatoire veut dire qu’il nous rend propice, agréable, à cause de la foi en son sacrifice, nous sommes agréables à Dieu Rom 3:25-26
Sa mort nous rend propice ou favorable, car le sacrifice pour le péché a été agréé par Dieu.
Notre Foi est dans l’efficacité du sang de Jésus.
Notre position devant Dieu : nous sommes justifiés et agréables à Dieu à cause de cette Foi.

6/ SA MORT EST UNE PREUVE D’AMOUR

Rom 5:8 : La plus grande preuve de son amour est la Croix par laquelle nous avons accès à la vie éternelle.
1Jean 3:16 : notre vie doit être guidée par l’amour de la Croix.

7/ IL EST MORT POUR TOUS LES HOMMES

Jean 1:29 : Christ est mort pour le monde entier, nous devons faire connaître cette bonne nouvelle au monde entier pour les amener à la repentance.

8/ SA MORT FUT UNE GLORIEUSE VICTOIRE

Col 2:15 : la Croix n’est pas une tragédie, mais une victoire.
L’emblème de la souffrance, la Croix, devient l’emblème de la victoire.
Le Diable, les puissances du mal, la mort.ont été vaincus à la Croix: car Christ est ressuscité.
Nous ne combattons pas pour la Victoire , mais dans un esprit de victoire, car Christ a gagné.

9/ SA MORT FUT PENALE

Sa mort est un châtiment, une punition infligée par Dieu, le Juste Juge pour nos péches.
Esaïe 53: 6 : c’est Dieu qui a jugé notre péché, et c’est Dieu qui a appliqué la sanction sur la personne du Christ par le moyen des hommes, mais à CAUSE DE NOUS.
L’amour de Dieu est parfait mais sa justice est également parfaite.
La Croix est le pont qui relie l’homme infiniment pécheur au Dieu infiniment Saint.

10/ SA MORT EST COMPLETE ET FINALE

Héb 10:11-13 : Sa mort est suffisante pour l’éternité. Elle est unique : la Cène n’est pas le renouvellement de sa mort, mais le rappel de ses souffrances.
« Tout est accompli », nos oeuvres ne nous sauveront pas, seule la Foi en sa mort. Nos oeuvres sont un acte de soumission et de reconnaissance.

Le seul espoir d’une humanité pécheresse, est la Foi en Celui qui est mort et ressuscité.

UN SAUVEUR RESSUSCITE

Nous croyons dans la mort du Christ, mais non en un Christ mort.
Parce qu’Il est vivant, Il peut accorder la bénédiction du pardon, de la joie, de la guérison et de la vie éternelle.

1/ SA RESURRECTION FUT PREDITE PAR LES PROPHETES

Ps 16 : 10 David annonce la résurrection du Christ.
Esaïe 53 : 10 Après son sacrifice, c’est à dire sa mort, le Christ prolongera ses jours par la résurrection. Sa postérité est l’Eglise à qui Il a donné la vie.
Ps 21 : 5 à 7 Ce psaume messianique promet une vie a perpétuité, pour toujours.
Isaac offert par son père est une image du sacrifice et de la résurrection du Christ Héb 11 : 19.

2/ IL RESSUSCITA A CAUSE DE CE QU’IL ETAIT

Jésus fut sans péché, le Saint, le Juste.
Actes 2 :24 Il était Dieu fait Homme, le Prince de la Vie. La mort ne pouvait le garder.
Il avait le pouvoir sur la mort en ressuscitant Lazare, le fils de la veuve de Naïn, la fille de Jaïrus.
Sans la résurrection, sa mort aurait été une tragédie et un échec désastreux.

3/ IL AVAIT AFFIRME QU’IL RESSUSCITERAIT

Jean 2 : 19 Le vrai temple était Jésus. Jésus n’a jamais dit qu’il détruirait le Temple, mais qu’Il « le relèverai ». Il fut accuser de vouloir détruire le Temple.
Math 16 : 21-23 Par sa résurrection physique, Jésus a prouvé que cette parole était vraie, la plus osée, en fait toutes ses paroles sont VERITE.

4/ IL A APPARU A PLUSIEURS REPRISES

Sa tombe était vide : les soldats furent payés pour dire que ses disciples avaient volé sont corps... mais alors comment a-t-il fait pour apparaître à ses disciples ?
Actes 1 : 3 Les preuves de sa résurrection furent évidentes puisqu’Il a mangé devant eux, il leur a préparé un repas au bord du lac de Tibériade, il a marché avec eux jusqu'à Emmaus.
Luc 24 : 39-40 Le ressuscité pouvait être touché.
Actes 9 : 5 Saul de Tarse le croyait mort, et le voici sur son chemin, bien vivant.
1Cor 15 : 6 Un témoignage de 500 hommes a beaucoup de poids.
Les Evangiles nous apportent 10 apparitions, plus celle de Paul.

5/ L’EGLISE TRIOMPHANTE CONFIRME SA RESURRECTION

Actes 5 : 28... Comment des disciples défaillants et renégats auraient-ils pu remplir Jérusalem de son enseignement sans sa résurrection, alors que les autorités et les religieux étaient violemment opposés. Le message du Christ ressuscité, par l’aide au Saint Esprit a bouleversé l’empire romain.
6/ LA RESURRECTION ANNONCE LA VIE VICTORIEUSE DU CHRETIEN

Rom 8 : 10-11 Le message de Pâques est un message de victoire : le péché est vaincu.
Le même Esprit qui ressuscita Christ est en nous et nous donne la victoire.

7/ IL EST VRAIMENT FILS DE DIEU PAR LA RESURRECTION

Rom 1 : 3 à 5 Sa résurrection confirme sa naissance miraculeuse.
Sans la résurrection, il serait un « prophète puissant en oeuvres et en paroles » Luc 24 : 19 mais Il est bien plus, IL EST LE FILS DE DIEU.

8/ LA RESURRECTION DONNE L’ESPERANCE DE LA VIE ETERNELLE
1Cor 15 : 20-22 Christ fut homme, il est sorti du tombeau et s’est assis à la droite de Dieu. Il est le premier homme dans le ciel : beaucoup d’autres le suivront en son temps.
Comme le corps de Christ est ressuscité, c’est bien notre corps qui ressuscitera.

9/ SON ŒUVRE FUT PARFAITE

La résurrection de Christ est l’AMEN de Dieu sur sa vie et sur sa mort.
Il a dit : « tout est accompli » et Dieu a dit « amen » en le ressuscitant. Jean 17 : 4 Jésus n’a pas fait les choses approximativement, mais il a fait tout ce que Dieu lui avait demandé.

10/ LE RESSUSCITE EST LE VAINQUEUR SUPREME

Jean 16 : 33 Cela doit nous donner du courage “Il a changé nos crépuscules en aurores” dit Clément d’Alexandrie
N’oublions jamais que notre Sauveur a tout pouvoir Math 28 : 18.

11/ LE CHRISTIANISME EST UNIQUE A CAUSE DE LA RESURRECTION

Apoc 1 : 17-18 Il est notre garantie ici-bas et pour l’éternité. Comme Jean, laissons la main du ressuscité se poser sur notre faible vie.

LA GLORIFICATION DU FILS DE DIEU

Nous croyons en Christ crucifié, ressuscité, élevé à la droite de Dieu, intercédant, règnant et revenant bientôt;
Hébreux 10: 12, 13 “à la droite de Dieu” c’est l’endroit le plus élevé en dignité et en autorité dans le ciel.
1 Pierre 3 : 22 Il est assis sur un trône, il a déjà maintenant toute autorité sur toutes les puissances.
Jean 20 : 17 C’est en arrivant au ciel, après son sacrifice rédempteur, sa résurrection victorieuse, qu’il a reçu toute autorité dans le ciel et sur la terre.
Philippiens 2 : 9 à 11 A cause de son sacrifice, il a reçu de la part de Dieu cette suprême élévation.
Hébreux 1 : 3 La purification des péchés accomplie par Jésus lui a donné cette autorité suprême.

1. C’EST LE FILS DE DIEU QUI EST GLORIFIE

Lors de l’incarnation, c’est Dieu qui est descendu sur la terre. Lors de l’Ascencion, c’est le Fils de Dieu, Dieu devenu Homme, qui est monté au ciel.
Actes 7 : 56 Etienne a vu “le Fils de l’Homme debout à la droite de Dieu”
Actes 9 : 5 C’est bien Jésus, Fils de l’Homme, Celui qui a vécu sur terre, que Paul est en train de persécuter au travers des chrétiens.
2. C’EST UNE GLORIFICATION UNIQUE

Il a été glorifié par Dieu lui-même au dessus de tout nom dans ce monde et dans le monde à venir. Dieu veut que tout genou fléchisse devant Jésus, que ce soit dans l’adoration par ceux qui sont sauvés, ou lors de la condamnation au jour du jugement et que toute langue reconnaisse que Jésus est Seigneur. Philippiens 2 : 11 Il ne peut y avoir de plus grande élévation.

3. C’EST UNE GLORIFICATION MERITEE

Apocalypse 5 : 11,12 Même dans le ciel, il sera rappelé que Jésus est “l’agneau” du sacrifice.
a) à cause de son humiliation volontaire Phil 2 : 8 Dans le ciel, il a dit “Voici, je viens pour faire ta volonté”Hébreux 10 : 7
b) à cause de sa vie parfaite : il a toujours fait ce qui était agréable au Père, toute action, toute parole, toute attitude était parfaite.
c) À cause de sa totale victoire Apocalypse 17 : 14 Il n’a jamais connu la défaite, en tout, il été vainqueur et dans les combats à venir, il aura toujours la victoire totale.

4. C’EST UNE GLORIFICATION RECONNUE

a) Dieu le Père honore le Fils Actes 2 : 36 Nous venons à Dieu, le Père que par le Fils, voilà pourquoi Dieu l’a glorifié.
b) Le Saint Esprit glorifie le Fils Jean 16 : 14 C’est un des buts essentiels des manifestations du Saint Esprit, Actes 2 : 22 à 24 par le parler en langues, la multitude a su que le Saint Esprit glorifiait Jésus.
c) Les anges lui obéissent et l’adorent Hébreux 1 : 6
d) Les démons tremblent devant lui Marc 5 : 6-7
e) Les croyants du monde entier l’adorent
f) Dans le ciel, tous les anges et les esprits l’adorent Apocalypse 4 : 8 à 11 Notez que l’adoration est à “celui qui est, qui était et qui vient” c’est donc bien à Jésus.

5. C’EST UNE GLORIFICATION ROYALE

Jésus est le Prince de Paix, le Prince de la Vie, le Roi des roi, le Seigneur des seigneurs; rien n’arrive sans sa volonté. Il est aussi le Chef suprême de l’Eglise Ephésiens 1 : 22,23
Il a bien reçu tous les pouvoirs Matthieu 28 : 18 dans le ciel et sur la terre.
Et pourtant, c’est bien Lui le seul médiateur entre Dieu et les hommes 1 Timotnée 2 : 5
Il est aussi le seul sacrificateur éternel selon l’ordre de Melchisédek : nous l’adorons comme Sacrificateur-Roi et comme Roi-Sacrificateur.

LE ROI QUI VIENT

La salutation des premiers chrétiens était Maranatha ce qui veut dire en araméen Viens ô notre Seigneur! ou bien Le Seigneur vient ! 1 Corinthiens 16 : 22

1. LA SECONDE VENUE DU CHRIST EST PERSONNELLE

a) L’affirmation lors de l’Ascension Actes 1 : 11 “Ce Jésus viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel.” Les disciples ont parlé avec le Ressuscité et leurs yeux l’ont vu s’élever au ciel sur une nuée avec son corps.
b) Les prophéties l’affirment Le pasume 22, comme Esaie 53 se sont accomplis lors de sa première venue. Mais le Psaume 72 : 11 n’est pas accompli “Tous les rois se prosterneront devant lui, toutes les nations le serviront” ainsi que Michée 4 : 2,3 “Il sera juge d’un grand nombre de nations...”

c) Jésus l’a clairement promis Jean 14 : 3 “Je reviendrai et je vous prendrai avec moi” Matthieu 25 : 31 “Lorsque le Fils de l’Homme viendra dans sa gloire” Jésus est parti de la terre dans la souffrance de la Croix, humilié pour nos péchés. Mais un jour, le monde contemplera son retour glorieux.

d) Les affirmations de l’Apocalypse : à plusieurs reprises Jésus répète qu’Il vient Apocalypse 1 : 7 “Voici, Il vient avec les nuées. Apocalypse 3 : 10 “Voici, je viens bientôt” Et ce sont les dernières paroles du Christ dans la Bible Apocalypse 22:20 “Oui, je viens bientôt”

e) Les apôtres l’ont enseigné Paul affirme qu’il viendra et qu’il jugera les vivants et les morts 2Timothée 4 : 1 et dans 1Thessaloniciens 4 : 16 il nous donne quelques détails précis sur cette seconde venue en personne. 1 Pierre 5 : 4 le présente comme le souverain berger qui va rassembler ses brebis et les récompenser.

f) L’église vivante de Jésus Christ attend ce retour dans le monde entier . C’est le témoignage puissant du Saint Esprit qui avertit son église que Jésus vient bientôt et avec Jean nous faisons la dernière prière de la Bible “Amen, Viens Seigneur Jésus” Apocalypse 22 : 20

2. LA SECONDE VENUE EST UNE CERTITUDE INCERTAINE

Le fait de sa venue est certain mais pour l’heure et le jour, personne ne le sait et personne ne le saura.
Marc 13 : 32 Seul le Père le sait, ni le Fils, ni l’Esprit Saint ne le sauront jusqu’à la dernière seconde. Il n’y aura jamais un prophète inspiré qui pourrait donner une prédiction à ce sujet.
Actes 1 : 7 Ce n’est pas de notre ressort de chercher à connaître le temps de sa venue mais notre tâche est d’être des “témoins jusqu’aux extrémités de la terre”
La Bible parle de signes qui auront lieu avant cette venue pour nous inciter à nous tenir prêts. Si je suis prêt tous les jours, je serai prêt le jour de Sa venue.

3. LES MORTS EN CHRIST RESSUSCITERONT CE JOUR LA

1 Thessaloniciens 4 : 16 Il est bien précisé que ce sont “les morts en Christ” qui ressusciteront en ce jour là, non tous les morts. Il y aura une autre résurrection des morts, mais des pécheurs, pour le grand Jugement et la condamnation. Cette résurrection est pour le salut éternel.
1 Corinthiens 15 : 43, 44 Les morts en Christ ressusciteront avec un nouvau corps incorruptible, spirituel, transformé en un clin d’oeil.
Philippiens 3 : 21 Lors de cette réssurrection, le corps des morts en Christ sera semblable au corps glorifié du Seigneur, après sa résurrection, ce corps avec lequel Il vit dans le ciel.

4. LES CROYANTS SERONT TRANSFORMES ET ENLEVES

1 Corinthiens 15 : 51 Les chrétiens vivant lors de sa seconde venue ne mourront jamais, mais ils seront transformés en l’image du Christ ressuscité, miraculeusement, en un instant. Corps, âme, esprit tout sera changé pour entrer définitivement dans le Ciel, pour la Vie Eternelle. C’est le but glorieux du plan rédempteur de Dieu.


5. CE SERA LE JOUR DE L’ENLEVEMENT DE L’EGLISE

L’Eglise de Jésus Christ, ce sont les croyants de tous les âges, de toutes les nations, qu’ils soient morts et en attente, qu’ils soient vivants. “Nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts” 1 Thessaloniciens 4 : 15 à17 “nous serons tous ensemble enlevés... et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur”
Cette vérité doit nous inciter à la consécration et à la sainteté... Pour rien au monde, nous ne voulons manquer cette rencontre.

6. LES CROYANTS COMPARAÎTRONT DEVANT LE TRIBUNAL DE CHRIST

2 Corinthiens 5 : 10 Le salut est gratuit et il n’a besoin d’aucune oeuvre, “tout est accompli” par Christ. Mais le croyant sera jugé pour son service envers Christ, il aura droit aux récompenses, aux couronnes.
1 Corinthiens 3 : 12 à 15 Certains seront sauvés comme au travers du feu, sans récomprense, mais leur salut sera total et éternel néanmoins.

7. SES ENNEMIS SERONT VAINCUS

1 Thessaloniciens 1 : 6 à 10 “le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu...” Après l’enlèvement de l’Eglise, la vie continuera quelque temps sur la terre mais dans de grandes souffrances et dans un grand chaos.


Connaissant le grand salut de Dieu, l’immense espérance en Christ pour une gloire éternelle, nous devons nous appliquer à lui être agréable et à marcher dans la sainteté “Quels ne devez-vous pas être par la sainteté de la conduite et par la piété !” 2 Pierre 3 : 10 à 13
“Car l’Agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toutes larmes de leurs yeux” Apocalypse 7 : 17 C’est à l’Agneau que nous voulons rendre gloire pour son oeuvre de salut et pour l’espérance glorieuse en le louant, en le servant et en marchant dans la sainteté.

HAUT DE PAGE