José

Je m’appelle JOSÉ
 Je m’appelle José. J’ai 78 ans, j’ai été touché par la grâce de DIEU à l’âge de 60 ans et je me suis converti voici 18 ans.
A la suite du témoignage d’un homme d’origine portoricaine dont j’avais lu les aventures de chef de gang dans les quartiers chauds de New-York , livre écrit par un pasteur américain du nom de David Wilkerson.
Ce livre (La Croix et le Poignard) me fut prêté par un membre de ma famille.
A sa lecture, j’ai été touché au plus profond de mon cœur par le désarroi et la souffrance de cet homme Niky Cruz parmi les membres de sa famille.
Son père et sa mère s’adonnaient a la magie noire, et la vie n’était pas toujours facile a vivre à la maison
J’ai moi même souffert dans ma petite enfance du manque, de l’amour d’une mère.
Mes parents se sont séparés alors que j’atteignais ma 7éme année. J’ai été confié à la garde de mon père
Par le tribunal qui a prononcé le divorce,et mon jeune frère âgé de 2 ans fut confié a la garde de ma mère.
Mon père me plaça dans un orphelinat pendant 18 mois environ, j’en ai gardé un très mauvais souvenir.
A la sortie de l’orphelinat je me suis fait la promesse de prendre ma revanche, et ma devise a été ni DIEU ni maître, et je m’y suis appliqué tout au long de ma vie professionnelle.
J’ai rejeté DIEU et tout ce qui concernait les choses de DIEU de ma vie.
Technicien dans l’Aéronautique je gagnais très bien ma vie, j’étais marié, j’avais trois enfants, qui sont eux-mêmes aujourd’hui mariés. Quelques temps après avoir lu la croix et le poignard, j’étais alors en retraite, ma fille nous rendant visite un jour me dit, papa veux-tu venir avec nous écouter le témoignage de Niky Cruz qui passe à Nice dans le cadre d’une mission Evangélique dans toute l’europe. J’ai accepté aussitôt avec joie.
A Nice, j’ai écouté avec attention le témoignage de Niky Cruz, et bizarrement j’ai ressenti la même émotion que j’avais eu a la lecture de, la Croix et le Poignard. Quand le pasteur a la fin du témoignage a fait l’annonce pour ceux qui voulaient s’engager dans la voie de la conversion, une partie de moi voulait, mais une autre partie ne voulait pas,comme j’étais d’une nature très timide je suis resté rivé sur ma chaise, je voyais des personnes qui se levaient et descendaient les marches qui menaient devant l’estrade où se tenait le Pasteur et toutes les personnes de la mission, Quand tout d’un coup une force extraordinaire m’a soulevé de ma chaise et m’a poussé dans les escaliers, je me suis retrouve devant l’estrade pleurant a chaudes larmes mon fils, ma fille, mon gendre et les amis avec qui j’étais venu étaient là également, tout d’un coup une joie que je ne pouvais pas contrôler, remplit tout mon être, je pleurais et en même temps j’étais
Extraordinairement heureux j’entendais chanter, parler dans un drôle de langage, mais j’étais tout entier à mon bonheur, à un certain moment j’ai tourné la tête vers ma gauche et, j’aperçois trois personnages très grands, très bruns avec une longue barbe noire habillés de robes blanches, les bras levés vers le ciel et chantant Alléluia! Alléluia!
J’ai pensé que ces personnes faisaient partie de la mission. Sur le chemin du retour j’étais si heureux que j’avais peur que mon coeur explose. Arrivé chez moi, je suis rentré dans ma chambre, là, je suis tombé à genoux et j’ai prié comme jamais je n’ai prié de ma vie, j’ai pris l’engagement de me convertir et de remettre ma vie entre les mains de mon Sauveur Jésus-Christ, en lui demandant pardon pour tout le mal que j’avais fait.
Cela fait dix-huit ans aujourd’hui, et je ne l’ai jamais regretté.