Les nouvelles (Eglises persécutées)

 

http://actionmissionnaire.fr/

L'Église persécutée et pays où les chrétiens sont persécutés. ( en audio)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Porte ouverte est la source de ces informations

Prions pour nos frères et soeurs persécutés                         

Nouvelles du 12/06/2019

Inde: «Si l'adversité est là, Dieu aussi est proche»


En Inde, les attaques contre les chrétiens atteignent un niveau inédit. Nos frères et sœurs ont plus que jamais besoin d’être soutenus par vos prières et d’être encouragés par vos messages de fraternité.
Le pasteur Vipin montre les images de son église vandalisée
Imaginez que vous soyez en Inde. Vous habitez un village à majorité hindoue. Vous faites partie de la poignée de chrétiens qui vit et travaille là. Depuis longtemps on vous méprise, on vous rejette, on vous insulte. Il vous suffirait simplement de devenir hindou pour que tout change: vous seriez accepté, respecté et enfin libre de toute peur!12 années de menaces


Vipin (pseudonyme) est pasteur dans son village depuis 12 ans. Douze années à endurer les regards fixes et menaçants de la population, douze années à entendre les chants hindous diffusés par les haut-parleurs des temples voisins de la petite église. Il explique:


«Je reçois régulièrement des menaces de mort, j’ai déjà été agressé à plusieurs reprises. L’église a été vandalisée et les instruments de musique ont été détruits.»
Il s'arrête, puis sourit. «Je me suis rendu compte que des hindous qui vivent à l'arrière de ma maison me surveillaient. Par peur, j'entrais et je sortais par la fenêtre. Dans tous ces moments de peur et de confusion, j'ai réalisé que si l'adversité est là, Dieu aussi est proche. Il m’a fait comprendre qu’Il était ma protection. Alors, j'ai recommencé à utiliser la porte d'entrée. Maintenant, je n'ai plus peur.»
Vos messages pour faire reculer la peur
Beaucoup de chrétiens n’ont pas la détermination de Vipin. Ils font profil bas et, depuis que le parti hindouiste a remporté les élections le mois dernier, la peur qui les tenaille est montée d’un cran. Ils ont vraiment besoin de se sentir aimés alors qu’ils vivent dans un environnement hostile. Comment répondre à ce besoin criant? En leur envoyant vos messages d’encouragement. «Impact Inde»: seconde phase
Après les «40 jours de prière pour l’Inde» de novembre-décembre dernier, la campagne «Impact Inde» passe à l’étape suivante qui se traduit concrètement par des messages de soutien.


Rédigez un court message accompagné d'un verset biblique en anglais, de préférence avec une photo, pour témoigner votre soutien à vos frères et sœurs et que vous priez pour eux.
Priez et envoyez votre message d'encouragement via notre site web.
Sur le terrain en Inde, nos partenaires locaux en contact avec de nombreux chrétiens persécutés leur remettront votre précieux message avec les plus grandes précautions. J'écris mon message


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour la détermination courageuse du pasteur Vipin
Prions pour les chrétiens de son village, constamment persécutés
Prions pour que le persécuteurs hindous se repentent et se tournent vers Christ

 

Nouvelles du 05/6/2019

chad: «J’ai senti Dieu m’appeler»


Le ramadan vient de s'achever. Une période difficile pour les chrétiens d'arrière-plan musulman, surtout s'ils vivent au Moyen-Orient ou en Afrique. Ousmane, au Tchad, persévère malgré les pressions de sa famille.
Ousmane et sa fille, lors de son accident
Ousmane (34 ans) est un chrétien d’arrière-plan musulman. Cela signifie qu’il a eu l’audace de couper les ponts avec l’islam. Une rupture radicale:
«Après avoir entendu l’Évangile, j’ai senti Dieu m’appeler. J’ai entendu cet appel et j’y ai répondu.»


C’est aussi une décision lourde de conséquences par rapport à sa famille qui se sent offensée et déshonorée. Ousmane est devenu un traître!
Seul et brisé par la souffrance
Ousmane est marié et père de trois enfants. Il s'est converti au christianisme en 2017. Même si sa femme et ses enfants ne sont pas chrétiens, ils sont affectés par le rejet. «Parfois, à l’heure du repas, les hommes de la famille élargie se rassemblent et les femmes leur apportent de la nourriture. Quand ma femme apporte son plat, ils refusent de le manger. C’est difficile pour elle. C'est à cause de moi qu'ils la traitent ainsi. Quelques mois après ma conversion, ma seconde fille a eu un accident. Tout le monde est resté indifférent, même mes parents. Personne n'a essayé de savoir comment elle allait», explique Ousmane avec tristesse.
«Je veux que nous soyons tous sauvés»


«Il n’est pas bon pour une personne d’être sauvée et que sa famille reste dans l’ignorance», dit Ousmane. Malgré l’exclusion, les insultes et les menaces, il s’accroche fermement à l’espoir de voir sa famille parvenir au salut. Et il affirme:
«Je sais que ce n'est pas un homme qui m'a appelé à venir vers Jésus. Dieu lui-même l'a fait, et je resterai ferme jusqu'à la fin parce que rien ne peut me séparer de lui.»
Un précieux soutien pastoral
Heureusement, un pasteur local aide Ousmane dans ce parcours du combattant. «Chaque fois qu’il vient me rendre visite, je reçois la force de persévérer à travers tout cela... J'aime le passage de Romains 8: 35-39. Chaque fois que je le lis, je suis très encouragé: il me dit que rien ne peut me séparer de l'amour de Dieu. Rien, pas même la persécution!»
Fortifier les chrétiens d’arrière-plan musulman

Le ramadan vient de s'achever et, avec lui, l’action «30 jours de prière pour le monde musulman». Dieu a certainement appelé d’autres musulmans au salut en Jésus-Christ.


Grâce à ses partenaires au Tchad, Portes Ouvertes renforce la présence de l’Église auprès des chrétiens d’arrière-plan musulman, comme Ousmane et bien d’autres. Nous aidons les responsables d’églises à prendre soin d’eux de manière spirituelle et matérielle. Le pasteur d’Ousmane est l’un de ceux qui ont bénéficié de ce programme.


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour la persévérance d’Ousmane et le courage de son pasteur
Prions pour que Dieu touche le cœur de son épouse et de sa famille élargie
Prions pour la communauté chrétienne d’arrière-plan musulman au Tchad

 

Nouvelles du 29/05/2019

Algérie: «Ils veulent étouffer l’Église!»
Un nouveau cas de fermeture d’église démontre la pression croissante sur les chrétiens en Algérie à l'approche des élections présidentielles. Mais ils restent déterminés.
Des policiers ferment l'église de Boudjima
Et de 8! En Algérie, les chrétiens sont confrontés à une nouvelle fermeture d'église. Prions pour eux.
Lundi 27 mai vers midi, des fonctionnaires de police arrivent devant l’église de Boudjima, à une vingtaine de kilomètres de Tizi Ouzou en Kabylie. Ils ont l’ordre de fermer non seulement l’édifice, mais aussi l’école appartenant à l’église que dirige le pasteur Youcef Ouaramane. Toutefois, la police ne peut pas mettre tout le bâtiment sous scellés à cause des personnes présentes à l’intérieur de l’église. Seule l’entrée principale est scellée, tandis qu’une autre porte est laissée ouverte! Un pasteur algérien déclare:
«Ils veulent étouffer l’Église pour nier son existence.»
L’église de Boudjima s’ajoute à la liste de sept églises, d’une crèche et d’une librairie chrétienne fermées à partir de novembre 2017. Depuis, certaines ont pu rouvrir.

Un reportage sur France 2

Les chrétiens d'Algérie ne baissent pas les bras et veulent faire valoir leurs droits. Dans plusieurs églises fermées, des tentes ont d'ailleurs été installées à côté du bâtiment pour continuer à se réunir.

Nous vous invitons à regarder un reportage édifiant paru sur France 2 qui est allée à la rencontre des chrétiens d'Algérie et de leurs combats face au rejet et aux discriminations subies. Leur foi et leur courage sont exemplaires.
La porte de l'église de Boudjima mise sous scellés
«Le temps est venu»
Dès le début de 2019 et de ces temps troublés, les chrétiens algériens se sont mis à prier pour leur pays. Malgré la persécution, ils sont conscient qu'ils ont un rôle à jouer et n'ont pas peur de le démontrer.
L'État se méfie beaucoup de l'Église algérienne dont la croissance spectaculaire est aujourd'hui connue au-delà des frontières nationales. Et le phénomène fait même trembler certains pays musulmans. Ils craignent que des chrétiens algériens soient envoyés comme missionnaires dans des pays arabes!
Les élections ont finalement été reportées au 4 juillet. Seront-elles propices au «bon changement» que les chrétiens espèrent? «Nous, les citoyens chrétiens, nous n’avons pas de droits reconnus dans notre pays. C’est maintenant que le changement doit se produire pour notre avenir en Algérie. Nous attendions ce moment depuis longtemps! Le temps est venu de montrer que l’Église existe, pour le bien de cette nation», affirment-ils.

Pour écouter des témoignages copier cette adresse sur votre serviteur de navigation

https://www.portesouvertes.fr/informer/actualite/zoom-sur-les-chretiens-persecutes-en-algerie?utm_source=sendinblue&utm_campaign=FIL_ROUGE_29052019&utm_medium=email#video
Sujets de prière :

Remercions Dieu pour la persévérance de nos frères et sœurs d’Algérie
Prions pour les chrétiens de l'église de Boudjima et pour leur pasteur qui subit une grande pression
Prions pour que la communauté chrétienne d'Algérie obtienne une plus grande liberté

Nouvelles du 22/05/2019

Soudan: c'est le moment de prier pour l'Église et les autorités


L’enjeu est crucial pour la place de l’Église au Soudan. Le pays traverse une période de transition politique et sociale.
Église au Soudan
Le Soudan est le théâtre de grandes manifestations populaires depuis plusieurs mois. Le 11 avril dernier, le président Omar el-Bechir, au pouvoir depuis trente ans, a été destitué. Désormais, les Soudanais sont en pleine période de transition politique.
Les chrétiens demandent le liberté de culte
Chose étonnante, l’organe de transition politique du pays a sollicité les responsables d’églises afin qu’ils apportent leur contribution aux changements de la Constitution!
Les chrétiens ont saisi cette occasion pour:

Faire valoir la liberté de culte
Promouvoir l’égalité de leurs droits au même titre que tous les autres Soudanais
Demander à ce que les biens qui leur ont été volés leur soient restitués
Être représentés dans le futur ministère des Affaires étrangères


Le pays tiraillé entre la démocratie et la charia
Mais tout n’est pas gagné. La situation du pays va-t-elle réellement changer? L’Église soudanaise reste prudente. L’actuel chef du conseil militaire, Mohamed Hamdan Dagalo, surnommé Hemeti, n’est pas considéré comme un vrai démocrate. Il serait responsable de milliers de morts au Darfour dans les années 2000.
Les représentants des manifestants qui négocient avec les militaires subissent des pressions croissantes. En effet, si les civils, mobilisés dans la rue depuis plusieurs mois, ont des attentes démocratiques, le pays reste tiraillé entre deux courants: démocratique et islamique. De nombreux Soudanais demandent l'application de la charia (loi islamique).


Dans ce contexte, l’Église du Soudan appelle les chrétiens du monde entier à se joindre à elle dans la prière.
Tout comme Aaron et Hur soutenaient les mains de Moïse afin qu’il continue à intercéder, tenons-nous également aux côtés de nos frères et soeurs soudanais.


Sujets de prière :

Prions pour que les futurs dirigeants du Soudan soient des hommes de paix qui respectent la liberté de religion de chaque Soudanais
Prions pour que les demandes de l'Église soient entendues et écrites dans la prochaine Constitution
Prions pour que cette situation de crise ne soit pas détournée par les extrémistes islamiques

Nouvelles réjouissantes

Asia Bibi a quitté le Pakistan!
Vos prières ont été exaucées! Merci à notre Seigneur pour cette bonne nouvelle que nous attendions depuis 10 ans! Une nouvelle vie attend Asia Bibi au Canada.
Asia Bibi vient de passer sa deuxième nuit au Canada. Six mois après son acquittement par la justice pakistanaise, elle a enfin pu quitter le pays librement. La chrétienne, âgée d’une cinquantaine d’années, ne pouvait pas y rester car elle est en danger de mort en raison des menaces islamistes. Au Canada elle retrouve deux de ses filles, majeures, dont Eicham qui a maintenant 18 ans.

Nouvelles du 15/05/2019

141 chrétiens arrêtés en Érythrée
Parmi-eux on compte des enfants et des personnes âgées. Ils ont été arrêtés le 10 mai à Asmara, la capitale de l'Érythrée. Entourons-les de nos prières.
Scène de rue à Asmara
Leurs proches s’inquiètent beaucoup pour l’état de santé des enfants et des personnes âgées qui font partie du groupe interpellé vendredi dernier à Asmara en Érythrée. Les 141 chrétiens ont été arrêtés alors qu’ils étaient rassemblés. Gardons- les en prière. 

Lire la suite

                                          http://r.emails.portesouvertes.fr/mk/cl/f/uMvlYZ8WgDj3AnUbNe0ar39AlVXMAN...

Sujets de prière :

Prions pour la santé des plus jeunes et des plus âgés, et pour que tous restent fermes et unis dans la foi.


Inde: prions pour les milliers de chrétiens affectés par le cyclone

Deux villes d'Inde ont été frappées de plein fouet par le cyclone Fani. Des milliers de chrétiens fuyant la persécution s'y étaient réfugiés. Prions pour eux.


Un exemple de bidonville où les chrétiens s’étaient installés (image d'illustration)


Ils sont des milliers, hébétés et ne sachant plus que faire, deux semaines après la catastrophe. Errer en essayant de survivre dans les décombres d'une ville sans eau ni électricité? Retourner dans les villages d'où ils ont été chassés en raison de leur foi chrétienne? Avec quels moyens? Le défi est à la hauteur de leur dénuement. Ils prient en espérant le secours de Dieu.

C'est au matin du 3 mai que le cyclone Fani a démontré toute sa sévérité et son incroyable puissance de destruction. Lancé à plus de 200 km/h, il a balayé la côte orientale de l’Inde en semant la désolation. On déplore 42 morts et des milliers de sans-abri. Parmi eux, ces très nombreux chrétiens qui vivaient dans les bidonvilles de Bhubaneshwar et Puri, deux villes dévastées.


Lire la suite >  http://r.emails.portesouvertes.fr/mk/cl/f/RUGOBONMBEA7CqUgO7UM68e5n4wc7Z...


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour la présence de notre partenaire dans cette région
Prions pour que Dieu encourage les chrétiens sinistrés et les aide à se relever
Prions pour que la communauté chrétienne soit unie et solidaire dans ces épreuves

 

Nouvelles du 08/05/2019

Bangladesh: «Je prie pour ceux qui ont mis le feu à ma maison»


Depuis 15 ans, les bouddhistes d’un village persécutent 25 familles chrétiennes qui refusent de céder à leurs menaces. Dernièrement, l’une d’elles est sortie indemne de sa maison en feu. Par miracle.
La famille de Shantiranjon parmi les poteaux calcinés de ce qui fut leur maison
La nuit est tombée sur Lambu Para, un village du district de Khagrachari au Bangladesh oriental. Shantiranjon Chakma (45 ans) et les neuf membres de sa famille dorment à poings fermés dans leur modeste maison qui fait également office de boutique.


«Loué soit Dieu, qui nous a réveillés!»
Soudain, vers 2h30 du matin ce 18 avril, ils sont réveillés par une chaleur extrême. La maison brûle! Shantiranjon et sa famille ont tout juste le temps d’échapper aux flammes. L’incendie fait rage et ils voient disparaître tous leur biens: la maison et la boutique attenante avec le stock de semences qu’ils y vendaient. La famille n’a plus ni abri ni revenus. Mais à part quelques brûlures superficielles sur la peau, personne n’a été blessé ou n’a péri. Alors Santiranjon s’exclame: «Loué soit le Seigneur! Dieu nous a sauvés. Il nous a réveillés!» Pour lui, le miracle ne fait aucun doute.
25 familles chrétiennes persécutées.


Ce n’est pas l’avis de ses voisins bouddhistes. «Ce malheureux accident s’est produit parce que Shantiranjon et sa famille sont chrétiens. C’est une malédiction de Dieu sur la famille. Dieu les punit», racontent-ils. Les causes de l’incendie font l'objet d'une enquête. Cependant, Shantiranjon et les autres chrétiens soupçonnent leurs persécuteurs d’en être les auteurs. Les bouddhistes, majoritaires dans le village, ne les ont-ils pas menacés à maintes reprises? Depuis 15 ans maintenant, les 25 familles chrétiennes sont persécutées physiquement et moralement, parfois forcées de renoncer à leur foi en Christ. Le lieu où les chrétiens se réunissaient avait été également incendié dans le passé. Ces familles sont exclues de toutes les activités sociales et de chaque fête de village. Mais elles ont toujours refusé de céder aux menaces et elles continuent à partager l'Évangile aux habitants. Ainsi, Shantiranjon déclare:


«Je prie pour ceux qui ont mis le feu à ma maison. Je prie pour qu'ils se repentent un jour de leur faute. Je prie pour que Dieu ouvre leur cœur et qu’ils trouvent le salut.»
Portes Ouvertes a soutenu et continuera à soutenir les chrétiens de ce village. Nous les avions aidés à réparer leur église. Ensuite, chaque famille a bénéficié d’une formation biblique pour être préparée à la persécution et à y faire face. Ce soutien spirituel s’est accompagné d’une aide matérielle, notamment sous forme de machines agricoles. Et maintenant, nous voulons fournir à Shantiranjon les fonds nécessaires pour redémarrer son entreprise de semences.

Sujets de prière :
Remercions Dieu d’avoir épargné la vie de Shantiranjon et de sa famille
Prions pour que tous les chrétiens du village restent fermes et unis dans la foi
Prions pour que les coupables vivent le pardon et qu’ils se repentent devant Dieu

 
 

Haut de page