Les nouvelles (Eglises persécutées)

 

http://actionmissionnaire.fr/

L'Église persécutée et pays où les chrétiens sont persécutés. ( en audio)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Porte ouverte est la source de ces informations

Prions pour nos frères et soeurs persécutés                         

Nouvelles du 16/01/2019

Index 2019 : prions pour son impact
Portes Ouvertes a publié aujourd’hui l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2019. Il ne s'agit pas seulement d'une liste de 50 pays. Des enjeux se greffent autour et nécessitent nos prières.
L’index dévoile la liste des 50 pays où il est le plus dangereux d’être chrétien. Que nous apprend ce classement ? Pourquoi il est important de prier ?
Il nous montre où Dieu est à l’œuvre
L’Évangile dérange ! Partout où il est annoncé, la persécution existe. Que ce soit dans les pays dominés par une religion (Iran 9e, Inde 10e…) ou une idéologie (Corée du Nord 1er, Chine 27e …). La persécution va de pair avec l'annonce de l’Évangile, car Dieu agit dans ces sociétés.
L’index est digne de confiance
Avec près de 30 années d’expérience, fort d'une équipe d’experts, l’index fait autorité sur la question de la liberté religieuse. Un Conseiller du ministère des Affaires étrangères français a dit :
«Cet index est la référence en matière de persécution des chrétiens.»

Il influe sur le travail de Portes Ouvertes

Le classement de l’index nous aide à mieux répondre aux besoins de l’Église persécutée. Cette année, on voit que c'est en Afrique que l'Église s'accroît le plus rapidement. C'est là aussi que la violence frappe le plus sévèrement les chrétiens, notamment en Afrique Subsaharienne. Face aux conséquences dramatiques des conflits ethniques et religieux qui progressent au Nigéria (12e sur l'index), Portes Ouvertes se tient au plus près des chrétiens. Le soutien post-traumatique est prioritaire pour les victimes et les témoins des persécutions, qui ont subi de véritables chocs. Un soutien direct est aussi apporté aux chrétiens discriminés dans la distribution de l'aide humanitaire. Un coordinateur de Portes Ouvertes fait remarquer :

«Il faut beaucoup de force aux pasteurs et à nos collaborateurs sur le terrain pour encourager les autres, alors qu'eux-mêmes luttent contre de grandes difficultés.»


Pour renforcer l’Église et préparer les chrétiens à résister face à la persécution en Afrique Subsaharienne, Portes Ouvertes offre aussi des formations. Ainsi, 191 chrétiens du Kenya ont été formés au développement de micro entreprises. En Centrafrique, 32 responsables d'églises ont reçu une formation biblique centrée sur la famille.
En passant du 43e au 27e rang de l'index, la Chine nous alerte fortement. Avec plus de 171 églises détruites ou fermées, la situation des chrétiens s'y dégrade rapidement. Sous la pression des nouvelles lois religieuses strictement appliquées par les autorités, 1 131 chrétiens ont été incarcérés l'an dernier.
L’index a un impact sur l’Église d’Occident
Les messages et les témoignages de chrétiens qui vivent dans les endroits les plus sombres de la planète font leur chemin jusqu’ici, dans les églises et les maisons. «Dieu ne veut pas que nous soyons des chrétiens léthargiques, mais des gens d’action», réagit un pasteur. Oui, l’index nous aide à nous mobiliser dans la prière et en actes pour nos frères et sœurs persécutés.
L’index nous interpelle
L'exemple des chrétiens persécutés nous touche et questionne notre foi. Bahia*, une chrétienne de 22 ans qui vit en Inde nous dit :
«N’ayez pas peur que la persécution vienne à vous. Cela fait partie de la vie chrétienne, et c’est un privilège.»

 

Remercions Dieu pour le travail réalisé par nos équipes sur le terrain et dans les bureaux
Prions pour un impact positif de l’index dans les médias et auprès des institutions
Prions pour qu’un soutien efficace et durable soit accordé aux chrétiens opprimés

 
 

Nouvelles du 09/01/2019

Les « fil rouge » qui vous ont le plus marqués en 2018
Vous êtes chaque année de plus en plus nombreux à recevoir et lire les nouvelles hebdomadaires du « fil rouge ». Merci ! Voici les quatre "fil rouge" qui ont particulièrement retenu votre attention en 2018. L'occasion de prier à nouveau pour ces sujets.

Fil rouge n°1 – Nigéria : Leah Sharibu risque d’être exécutée, prions !

Depuis, la vie de Leah a été épargnée ! Vous avez été très nombreux à vous mobiliser dans la prière en sa faveur. Enlevée le 19 février 2018 par le groupe terroriste Boko Haram au Nigéria, la jeune fille de 15 ans refuse toujours de renier sa foi chrétienne. Ses parents sont encouragés par nos prières... Ils se sont exprimés très récemment, à la fois bouleversés et fiers de leur fille :

«La foi de notre fille nous a fait réaliser que nous vivions sous le même toit qu'une admirable disciple de Christ.»

Fil rouge n°2 - Algérie : l’incompréhensible fermeture d’une crèche gérée par une église

Bâtiments mis sous scellés, puis réouverture, et fermetures d’autres églises… Les autorités algériennes soufflent le chaud et le froid sur les églises et leurs activités chrétiennes. Les chrétiens ne s’y trompent pas : sous les raisons sécuritaires évoquées se cachent des motifs religieux. Il s’agit plus d’un combat spirituel qu’administratif, et ils entendent bien le mener jusqu’à la victoire.

En 2019, continuons à prier aux côtés de nos frères et sœurs algériens dans leur combat pour la liberté


Fil rouge n°3 - Le Dieu de la Bible travaille en Arabie Saoudite

Dieu est à l’œuvre en Arabie Saoudite. Le royaume se targue de n’avoir aucun bâtiment d’église sur son territoire. Pourtant, les pierres vivantes de l’Église invisible s’édifient en secret. Plusieurs semaines après la parution de ce fil rouge, quelques chrétiens ont pu se rendre dans la ville la plus stricte du pays pour y prier. Et il s’est mis à pleuvoir très fort, un phénomène rarissime à cet endroit ! Après une conversation, un jeune saoudien a téléchargé une application de la Bible sur son téléphone portable.

Prions pour que de plus en plus de Saoudiens découvrent le Dieu de la Bible


Fil rouge n°4 - Asia Bibi est toujours au Pakistan et en danger
Après la joie de l'acquittement en octobre dernier, nous apprenions quelques jours plus tard qu'Asia Bibi ne pouvait pas quitter le pays et vous demandions de prier. Aujourd'hui, la chrétienne pakistanaise qui a passé de nombreuses années en prison n'est toujours pas libre de ses mouvements et est maintenue dans un lieu secret.

Persévérons dans la prière pour qu'Asia Bibi tienne ferme dans cette nouvelle épreuve


Ces pays font partie de l'Index Mondial de Persécution des Chrétiens. Le 16 janvier prochain, découvrez le classement sur notre site.


 

 

Nouvelles du 2/01/2019

Corée du Nord :


Persévérer dans l’audace de la foi en 2019
La Corée du Nord est depuis des années le premier pays de l’Index Mondial de Persécution des chrétiens. A quelques jours de l’annonce des résultats du prochain classement, une question se pose : en 2019, allons-nous persévérer dans la prière et manifester l’audace de la foi pour ce pays ?


Une Nord-Coréenne réfugiée en Corée du Sud prie pour son pays
Plusieurs chrétiens font le choix du courage. Ils s’investissent auprès des femmes nord-coréennes victimes de la traite en Chine. Cela est extrêmement périlleux mais ils veulent prendre ce risque par amour et devoir fraternel. Cette année encore, ils vont risquer leur vie pour les aider dans leurs besoins matériels et spirituels.
Résister au découragement


Si les autorités chinoises ou les espions nord-coréens découvrent ces femmes, elles seront renvoyées de force en Corée du Nord et sévèrement punies : torture, famine et longues peines de prison. Les femmes enceintes devront subir un avortement de force ou l’enfant sera tué après sa naissance. Les femmes engagées dans des activités «religieuses» seront les plus durement punies.
Plusieurs femmes ont vu leur vie transformée. Pour d’autres, le chemin est plus long. Parfois rien ne se passe mais le choix est clair : résister au découragement avec foi et audace. Une femme témoigne :


« Récemment, je me promenais dans les champs lorsque soudainement j’ai aperçu un policier. Je me suis immédiatement cachée et je suis tombée à genoux. J’ai croisé les mains. Je ne pouvais que prier. J’ai serré mes mains si fort que je me suis fait mal. J’ai demandé à Jésus de rendre cet homme « aveugle » pour qu’il ne me voie pas et il est passé à côté sans me voir ».


Quatre générations de chrétiens ont survécu
La Corée du Nord est le régime le plus fermé au monde. La persécution en Corée du Nord dure depuis plus de soixante ans. Avant 1945, il y avait environ 500 000 chrétiens. Pourtant, malgré l’acharnement de l’état à vouloir éradiquer le christianisme du pays, quatre générations de chrétiens ont traversé la répression du régime. L’Eglise a survécu et elle grandit.


Frère André, le fondateur de Portes Ouvertes, est convaincu de l’importance de faire preuve de courage. Il a souvent dit : «Sans audace, pas de couronne». En 2019, soyons plein d’audace par notre prière et notre vie de foi, les yeux fixés sur l’Espérance qui est la nôtre.


Sujets de prière :

Remercions Dieu car malgré la terrible persécution, Il continue de faire briller Sa lumière par une Église clandestine mais bien vivante
Prions pour les Nord-Coréennes, victimes de la traite, afin qu’elles trouvent une paix salutaire
Prions pour la protection de ceux qui les soutiennent

 

Nouvelles du 19/12/2018

Syrie : apporter le vrai message de Noël


Joyeux Noël ! Deux mots qui s’affichent un peu partout en décembre. Quand Christ est né, le monde avait besoin de lumière, de joie et d'espoir. C’est pour cela qu’il est venu.
Préparatifs de Noël dans une église à Damas
C'est comme un cadeau, une respiration, après des années de guerre en Syrie. Des arbres de Noël éclairés réapparaissent à Damas, Alep, Lattaquié...
Le pasteur Edward de Damas se réjouit : «Les Syriens ont besoin de cette fête. Le gouvernement nous accorde la liberté de célébrer Noël, ce qui est étonnant. Les familles tirent le meilleur parti de la situation et se réunissent pour un repas malgré les coûts.» Mais pour lui,
«Le véritable défi est d'apporter le vrai message de Noël, le message de l'amour, le message de l'incarnation de Jésus. Au-delà des lumières qui scintillent, les gens peuvent regarder dehors et voir l’espoir que les bergers et les mages ont aperçu dans les ténèbres.» Raviver la lumière


Comment transmettre le message de Noël à la population syrienne ? Depuis huit longues années maintenant, elle endure les souffrances d’un conflit qui s’éternise. «Êtres chers perdus, maigres revenus, santé précaire dans un pays médicalement sous-équipé… Il y a un sentiment de détresse dans l’atmosphère», dit Nidal, prêtre à Hasakah. Un constat que partage le pasteur Edward à Damas. Loin de baisser les bras, tous deux poursuivent le même but : redonner espoir à la population.
Dans le vieux Damas, un marché de Noël a été organisé pour que les femmes vendent leur artisanat. L’une d’elles, Ghada, raconte comment l’atelier de couture soutenu par les partenaires de Portes Ouvertes l’a aidée : «Je suis maintenant en mesure de subvenir aux besoins de mes quatre enfants. Je suis heureuse de pouvoir retourner à Maaloula, une ville chrétienne libérée», dit-elle avec joie alors que les lumières multicolores scintillent sur les articles en coton posés devant elle.»

Lors du premier Noël, Christ est venu sur terre pour éclairer les ténèbres et apporter un message de réconciliation avec le créateur. Les chrétiens syriens ont aussi ce rôle dans un pays meurtri. Après des années de conflits armés, ils sont plus que jamais une lumière d'espoir dans le pays.


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour les chrétiens restés en Syrie qui apportent l’espoir
Prions pour qu'Il se révèle plus profondément dans leur coeur
Prions pour que Dieu déchire les ténèbres et éclaire ce pays

 

Nouvelles du 12/12/2018

En Iran, plus on veut faire taire les chrétiens, plus ils parlent !


Arrestations en hausse, condamnations sévères, isolement, peur… En Iran, tout concourt à affaiblir les chrétiens. Mais au contraire, l’Église poursuit sa croissance.
Le pasteur Wahid a été détenu en raison de sa foi
Pression sur les chrétiens, ravages dans les églises, isolement… La situation est sévère en Iran, mais le nombre de chrétiens est croissant. Un indicateur : les médias chrétiens en langue perse rapportent une audience en hausse. Comme le pasteur Wahid, qui a connu la prison, les responsables d’églises de maison ne perdent pas espoir. Ils persévèrent dans leur combat pour l’Église. «Je suis reconnaissant de servir Dieu en Iran. Malgré les difficultés, sa miséricorde et sa grâce sont constamment avec nous», dit l’un d’eux.


En Iran, les autorités s’acharnent de plus en plus contre l’Église souterraine. Pourquoi ? Le nombre de conversions au christianisme augmente. Cela inquiète le gouvernement. Alors, l’État a durci la pression sur les églises, notamment sur celles qui accueillent des chrétiens d’arrière-plan musulman.
Chasse aux chrétiens dans la République Islamique
«Pour faire mourir l’Église à feu doux, l’une des méthodes employées est d’appauvrir ces chrétiens. Lorsqu’ils sont arrêtés, le gouvernement leur impose des sommes astronomiques pour les libérer sous caution», explique Kia Aalipour, un défenseur des chrétiens iraniens. Il poursuit : «De plus en plus de chrétiens sont arrêtés. Les procédures judiciaires traînent, accompagnées de menaces pour les forcer à quitter le pays. Ceux qui résistent à ces intimidations sont condamnés à de lourdes peines.» L’Iran continue de violer la loi internationale sur la liberté religieuse. Par exemple, Amin Afshar Naderi a été condamné dernièrement à 15 ans de prison, parce qu’il a osé quitter l’islam pour suivre Jésus.


«Dans notre faiblesse, Dieu nous utilise»
La méthode du régime est-elle efficace ? «Non», répond fermement un évangéliste qui tient à rester anonyme.
«Après les arrestations, les membres de notre église ont commencé à parler de Christ dans leur famille avec plus d’audace.»
Il continue : «Ainsi, plusieurs nouveaux convertis sont venus nous rejoindre ! Nous continuons à nous réunir et à faire des sorties d’évangélisation. Dans notre faiblesse, Dieu nous utilise comme si nous étions ses mains.»


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour les chrétiens iraniens qui agissent et prient pour un réveil spirituel
Prions pour que l’Église souterraine continue de croître malgré la persécution
Prions pour les chrétiens iraniens en prison et particulièrement pour Amin Afshar Naderi et Ebrahim Firouzi

 

Nouvelles du 05/12/2018

Sri Lanka: construire le royaume de Dieu brique par brique


Renforcer l’Église alors que la situation se durcit. Un défi de taille pour les chrétiens du Sri Lanka. Nimal a relevé le challenge, encouragé par vos prières.
Nimal, devant les briques produites par l’entreprise qu’il a pu créer
À 52 ans, Nimal ne sait ni lire ni écrire. Mais il a un rêve pour sa famille et une passion pour l’Évangile. Grâce à l’aide de Portes Ouvertes il y a quatre ans, il a créé son entreprise. Un moyen de construire l’avenir de ses enfants et celui de l’Église.
Encerclé par des voyous


Après sa conversion, Nimal n’a eu qu’une envie : partager l’Évangile.
«Même si je suis analphabète, j’ai pu annoncer la parole de Dieu au maire et aux habitants du village.»
Mais porter l’Évangile au Sri Lanka c’est aussi se heurter à des obstacles. «Souvent, les gens se moquent de moi. D’autres entrent en contestation. Mais certains acceptent Jésus», confie-t-il. Un jour, alors que Nimal et ses amis se rendaient dans un camp chrétien, des voyous les ont encerclés. «Ils nous ont tout pris, en disant que nous étions des espions de la CIA !» Les chrétiens diabolisés.


Synonyme de paix et de tolérance aux yeux de l’Occident, le bouddhisme connaît une dérive fondamentaliste qui rejette les autres religions. Le Sri Lanka n’y échappe pas. Fondé en 2012 par des moines au nom de la défense du culte et de l’identité nationale, le Bodu Bala Sena (Armée du pouvoir bouddhiste) incite à la violence envers les chrétiens. Commerces boycottés, églises vandalisées, discrimination, agressions : 67 faits violents ont été recensés entre janvier et septembre 2018. Cette violence préoccupe les responsables d’églises. Ils ont prévu de se réunir à l’échelon national, pour faire le point sur les derniers développements de la persécution.


Dignité restaurée, église fortifiée
Sans instruction, Nimal était un ouvrier journalier employé à faire des briques. Il espérait avoir sa propre entreprise pour sortir sa famille de la pauvreté et subvenir aux besoins de l’église. Nimal se souvient d'un jour précis :
«Un partenaire de Portes Ouvertes a entendu parler de ma situation. Il savait que nous voulions aussi aider les gens.»


En 2014, Nimal a pu créer son entreprise de fabrication de briques. Depuis, ses enfants fréquentent une bonne école et sa famille a retrouvé sa dignité. «Quand l’église a un besoin, nous donnons. 45 personnes sont actuellement soutenues par l’église. C’est comme cela que les affaires aident à construire le royaume de Dieu», dit Nimal. 


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour le travail réalisé à travers Nimal
Prions pour que de tels projets se multiplient et encouragent l’Église
Prions pour un groupe de pasteurs sri-lankais qui font le point ce mois-ci sur la persécution

 

Nouvelles du 28/11/2018

«Dites au monde ce que nous vivons ici»
(Aisha du Nigéria)


Pour Aisha, c'est un soulagement de pouvoir raconter son histoire. Le silence autour de ce qu'elle a vécu a été brisé au cours d’un accompagnement post-traumatique au Nigéria. Un nouveau pas vers le chemin de la guérison.
Aisha réalise son portrait, une activité thérapeutique
«Pendant que je peignais mon portrait, j’ai commencé à me sentir heureuse à l’idée que le monde entier allait connaître mon histoire, notre histoire.» Aisha habite au Nigéria où elle a subit de graves violences. Elle a bénéficié d'un de nos programmes d'aide et nous a demandé de publier son histoire. La voici.
Aisha a 28 ans. Elle est mariée et est maman de trois enfants. Elle vit dans l’État de Kano, une région où les agriculteurs chrétiens subissent les attaques des éleveurs Peuls musulmans. Les violences que les femmes subissent visent à détruire la communauté chrétienne. Aisha en a fait la douloureuse expérience quand son village a été attaqué.


10 agresseurs dans sa maison
«Les agresseurs sont entrés chez nous et ont emmené mon mari. Dix hommes sont restés dans la maison et ont exigé de coucher avec moi. Comme je refusais, ils m’ont frappée. L’un m’a violée, puis un deuxième. Après cela, ils sont partis en emportant tout ce qui avait de la valeur.» Aisha pensait que son mari avait été tué, mais il est rentré quelques heures plus tard. Il a voulu savoir ce qui s’était passé. Aisha le lui a dit. Il a réagi avec beaucoup d'amour et de compréhension et lui a dit:
«Essuie tes larmes. Même si tu es infectée par une maladie,
je resterai à tes côtés.»


«Il fera ressortir du bien»
Aisha a bénéficié d’un programme d'aide post-traumatique organisé par Portes Ouvertes. Elle raconte :
«Au début, je ne pouvais ni manger ni dormir. Quand j’étais seule, le souvenir revenait et je ressentais beaucoup de haine. Peu à peu, Dieu m’a appris à pardonner. Cette haine a disparu.»
Depuis, Aisha se sent mieux. Elle a même pu encourager des chrétiennes qui ont vécu le même drame : «Sachez que Dieu en est conscient. Il travaille pour vous et il fera ressortir du bien de votre situation», leur a-t-elle dit. «Nous sommes faibles. Mais Dieu nous a amenées à nous écouter les unes et les autres, et à dire au monde ce que nous vivons au Nigéria.»


Soutien post-traumatique et plaidoyer
Aisha et d'autres femmes ont participé à plusieurs séances d’aide post-traumatique, à travers des exercices pratiques et l’expression artistique. Des activités organisées par le des partenaires de Portes Ouvertes avec l’appui d’une artiste chrétienne.
Les portraits de ces chrétiennes du Nigéria seront exposés en 2019 au Parlement britannique et à l’ONU.


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour la mise en place de cet accompagnement post-traumatique
Prions pour Aisha et les autres chrétiennes qui en ont bénéficié. Que Dieu les rétablisse complètement
Prions pour les familles chrétiennes du Nord-Nigéria victimes de persécutions

 

Nouvelles du 31/10/2018

Asia Bibi acquittée !

Les chrétiens pakistanais nous demandent de prier
Après 9 ans de calvaire, Asia Bibi peut enfin sortir de prison au Pakistan. Merci pour toutes les prières qui sont montées vers Dieu pour elle. Mais les islamistes menacent les chrétiens sur place.
Asia Bibi avant son arrestation
C’est un soulagement ! La Cour suprême pakistanaise a ordonné aujourd’hui la libération immédiate d'Asia Bibi. La chrétienne a passé près de 9 ans dans le couloir de la mort. Cette mère de famille était injustement accusée en raison de son identité chrétienne.
C’est une très bonne nouvelle pour Asia Bibi et sa famille. Mais les chrétiens sur place sont sous la menace des extrémistes islamiques. Des bureaux administratifs et des écoles ont été fermés par crainte de violentes réactions suite au verdict.
Les chrétiens craignent des répercussions
Nos partenaires sur place nous ont fait part de leur inquiétude : «C'est une situation très tendue pour les minorités religieuses, en particulier pour les chrétiens pakistanais. Il y a une crainte de persécution des chrétiens et d'attaque contre leurs églises et leurs propriétés.»
Il y a quelques jours, Khadim Hussain Rizvi, le chef du groupe extrémiste violent «Tehreek Labek Pakistan» a appelé ses disciples à bloquer le pays et à être prêts à mourir au cas où le jugement de la Cour suprême serait en faveur d’Asia Bibi.
«Soyez des imitateurs du Christ»
Face à ces menaces de violence, les responsables d’Église demandent aux chrétiens pakistanais de se comporter d'une manière digne de Christ : «Exigez notre droit à la justice, mais faites-le d'une manière qui convienne aux chrétiens engagés. Soyez des imitateurs du Christ. Ne tombez pas dans le piège des comportements violents et agressifs.»
La libération d’Asia Bibi pourrait être un tournant dans la manière dont la justice et le gouvernement pakistanais traitent la minorité chrétienne. Le témoignage des chrétiens sur place et nos prières sont déterminants.
Un peuple de prière
«Nous sommes un peuple de prière. Faisons confiance à Dieu et veillons à Lui manifester notre confiance», exhortent encore les responsables d’Église pakistanais. «Soyons compatissants et prêts à servir notre pays à un moment où un bain de sang pourrait facilement se produire. Soyez prêt à devenir un serviteur auprès des services publics de soin, à démontrer le désir de Dieu pour la justice, la miséricorde et l'humilité. Si vous avez des compétences médicales ou des compétences en travail social, soyez prêt à les utiliser. Soyez vigilant, vigilant et calme. Que Dieu soit avec nous tous à Lui soit toute la gloire.»
Asia Bibi, chrétienne pakistanaise, avait été accusée de blasphème et condamnée à mort en raison d'une querelle autour d'un verre d'eau dans son village. Réjouissons-nous de cette bonne nouvelle et prions pour la suite.


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour l'acquittement d'Asia Bibi
Prions pour elle et sa famille. Qu'elle puisse quitter le pays saine et sauve
Prions pour les chrétiens sur place. Que les plans des extrémistes islamiques soient anéantis

 

 

Haut de page