LES RESPONSABILITES DU CHRETIEN

LES RESPONSABILITES DU CHRETIEN

LE CHRETIEN FACE A LUI-MÊME

Il est de la plus grande importance que l’enfant de Dieu ait une position personnelle bien ferme, et des relations d’amour avec Dieu et avec son prochain. Chacun doit se sentir responsable de sa vie spirituelle.

NOTRE RESPONSABILITE DEVANT DIEU

a) 1Cor 3 :10 à 15. Quand le fondement de la foi est bien établi dans notre vie, il revient à chacun de bâtir solidement.
Noter : au jour de Dieu, il ne sera pas tenu compte, ni des circonstances, ni de notre entourage, chacun se retrouvera seul, avec l’œuvre de sa vie devant Dieu.
b) 1Cor 4 :3 à 5. Les 4 jugements :
• Notre vie jugée par un tribunal humain
• Notre vie jugée par nous-mêmes
• Notre vie jugée par le Seigneur : c’est le seul jugement devant lequel nous devons répondre.
c) Math 5 :29-30. Les occasions de chute.
Noter que l’occasion de chute n’est pas l’objet convoité mais bien « ton œil droit », « ta main droite ».
d) Jacq 1 :13 à 15. Qui nous tente ? Ce n’est ni Dieu, ni Satan, mais c’est bien notre propre convoitise.
• Héb 10 :36-39. Persévérer ou se retirer, cela dépend de chacun, les promesses sont les mêmes pour tous.
En dépit de toutes circonstances.
• il y a celui qui se retire
• il y a celui qui persévère

NOTRE VIE PERSONNELLE AVEC DIEU

a) La résolution de Daniel : Dan 1 :8 à 16.
• noter que Daniel est en exil : position délicate, beaucoup de pressions extérieures venant du roi, de sa religion, du mode de vie.
• Daniel est seul : loin des assemblées, de son peuple, des fêtes religieuses qui stimulaient la foi.
• Daniel, seul prend une résolution v8 : il se sent responsable de ses relations avec Dieu.
• Dieu a accordé son aide et sa protection à Daniel.
b) La vie de prière de Daniel : Dan 6 :10.
Une priorité absolue et personnelle pour nos relations avec Dieu, pas même les menaces de mort ne font fléchir Daniel. IL EST INDISPENSABLE D’AVOIR DES PRINCIPES BIEN ETABLIS (ne pas se souiller) et UNE VIE SPIRITUELLE BIEN ORDONNEE (prière et méditation régulière).
c) Les victoires de David : 1Sam 17 :34 à 37
Remarques : avant de triompher publiquement de Goliath, David a vaincu en privé le lion et l’ours. Pour avoir une vie publique victorieuse, un témoignage vigoureux, il faut avoir une vie privée victorieuse.
d) Samuel grandissait : 1Sam 3 :19. Malgré le sacrificateur Eli qui était décadent, et ses fils rétrogrades. Notre vie ne doit pas dépendre de notre entourage, bien que l’Ecriture nous invite à fuir les mauvaises compagnies.

NOTRE NATURE CHARNELLE

a) Notre nature : Gal 5 :16 à 21.
La chair à des désirs et l’Esprit en a aussi.
Ceux qui se sentent « mal dans leur peau », ceux sont ceux qui se laissent dominer par la chair.
Ce qui excite ces désirs : l’orgueil, les mauvaises compagnies, conversations, lectures, regards, l’oisiveté...
b) S’affectionner aux choses de l’Esprit : Rom 8 :5 à 9.
Noter : deux façons de vivre gouvernées par deux affections différentes.
• aimer les choses de l’Esprit : sa Parole qu’Il inspire
• son œuvre dans l’Eglise et dans le monde : ceux qui sont le Temple du St Esprit.
c) Une vie équilibrée et utile : 2Tim 2 :22-23.
Dans certains cas, une seule solution : LA FUITE.
 4 règles pour vaincre la chair :
• La priver de toutes nourriture malsaine.
• Tourner nos affections vers les choses de Dieu : travailler pour Dieu, participer à son œuvre.
• Dominer la chair par l’Esprit, la Parole et la Prière.
• Savoir occuper sainement son corps, son âme, son esprit.

NOTRE TEMPS

Ephés 5 :15 à 17 : « RACHETEZ LE TEMPS... »
Dieu nous a établi gestionnaire de notre temps. Savoir faire la part du temps pour Dieu dés le départ de la journée.
Dans le temps pour Dieu :
• un temps de dévotion personnelle (prière, adoration, méditation).
• un temps pour le service (accomplir les oeuvres préparées d’avance), un temps pour l’Eglise.
Ecclés 3 :1 à 8 : un temps pour chaque chose :
• du temps pour Dieu, c’est toujours la priorité.
• du temps pour nos enfants, les instruire dans le Seigneur.
• du temps pour notre repos : Jésus a pris ces disciples avec lui à l’écart des allées et venues.
• le temps mal employé : loisirs lénifiants tels : la télé, la plage, conversations oiseuses, lectures futiles.
David a chuté à cause de son laxisme : « un soir, David se leva de sa couche... » 2Sam 11 :2.
Jean 13 :1 et 17 :1. Etre ponctuel ! Dieu fait tout à l’heure voulue. Il est toujours ponctuel et précis, soyons le aussi.

NOTRE CORPS

1. C’est le temple du St Esprit : 1Cor 6 :18 à 20.
Notre corps appartient lui aussi au Seigneur, et doit servir à glorifier Dieu.
• pécher contre son corps, par l’impudicité, par le tabac, les excès de table.
• aimer son corps, tel que Dieu nous l’a donné, sans y faire « des retouches ».
2. L’exercice physique : 1Tim 4 :8 « L’exercice physique est utile... ». Tant les malades, dépressions, insomnies à cause de manque d’exercice physique. Tant de médicaments abusivement absorbés à cause d’une vie physique qui n’est pas saine.
3. La tenue décente : 1Tim 2 :9-10.
Ayons une vision saine et correcte de ce qui est bien seyant pour un chrétien.
4. Une tenue appropriée Jean 13 :3 à 5 et 12.
Jésus est en vêtements corrects à table pour la fête. Pour laver les pieds, il revêt le linge du serviteur. Ayons, comme le Seigneur, le vêtement approprié pour chaque situation (travail, sport, église...).

NOTRE FAMILLE

1. Relations entre époux : Ephés 5 :22-28.
Des relations à l’image de Christ avec l’Eglise.
Aimer et obéir sont 2 positions complémentaires : il est facile de se soumettre à quelqu’un qui cherche notre bien. Le mari est le chef comme Christ.
Notons la responsabilité du chef. Christ : « il a aimé, il s’est livré... lui a donné la parole... L’a purifiée... ».Selon Christ, le chef aime, donne la paix et la sécurité, assure la nourriture (la parole...).
Que penser de la libération de la femme... de la tendance « unisexe » ? Respectons la nature différente que Dieu nous a donnée.

2. Relations avec les enfants : Ephés 6 :1 à 4.
Dieu a confié la responsabilité et l’autorité.
« AUX PARENTS » donc père et mère
 corriger selon le Seigneur
 instruire selon le Seigneur
 sans les irriter

3. Communiquer l’amour de Dieu aux enfants Deut 6 :4-9
C’est le rôle primordial des parents. La condition pour réussir, c’est que « Tu aimeras l’Eternel de tout ton cœur... ».

4. Le conjoint inconverti 1Pier 3 :1. Chercher à le gagner par la conduite, sans parole.

5. Les obligations envers la famille 1Tim 5 :4-8
Prendre soin de ses parents, de sa famille, matériellement mais aussi spirituellement par la prière, nos relations cordiales. Garder l’unité et les bonnes relations dans la famille.

6. Le plan de Dieu
Dieu a un grand respect pour la famille et son unité. Notons toutes les agressions contre l’esprit de famille.
Noé : Gen 6 :8 et 7 :1 est mentionné seul comme juste mais Dieu sauve toute sa maison.
Abraham et Lot : Gen 19 : 12-14. Lot est sauvé grâce à la prière d’Abraham et Dieu aurait aimé épargner toute sa famille.

LE TRAVAIL

1. Dans quel esprit travailler ? Col 3 :22-25
Le chrétien doit être un travailleur consciencieux et appliqué, dans la soumission et honnête.
Notez les expressions : « comme pour le Seigneur » « obéissez » « de bon cœur ».
L’esprit du monde : la contestation, l’insoumission.
Tite 2 :9. Le but de cette attitude : pour l’honneur de notre Seigneur et un bon témoignage.
1Pier 2 :18 à 20 : que faire devant les maîtres difficiles ? « Rester « bon et doux ».
Notez ce que l’Ecriture pense de l’injustice : « c’est une grâce devant Dieu », car cela nous ramène aux injustices subies par LE Seigneur.

2. Quel travail pour le chrétien ? 2Thés 3 :10 à 12.
 travailler pour manger
 travailler « paisiblement »
 il y a des travaux futiles, malsains, malhonnêtes dans lesquels le chrétien ne peut s’engager. Mais il n’y a aucun travail humiliant.
 Il y a des travaux où le chrétien fera du bien à son prochain, où il pourra rendre témoignage, où il sera plus à son aise.

3. Doit-on chercher la promotion ? 1Cor 7 :20-21
Si nous pouvons améliorer nos conditions de vie, faisons le.
• Travailler chacun selon sa capacité Math 25 :15.
Ni en dessous, nous serions insatisfaits
Ni au dessus, nous serions dépassés et anxieux.
• Notre travail doit toujours nous laisser la liberté de servir Dieu.

4. Les paresseux
Prov 6 :6-9 « Paresseux, la pauvreté te surprendra... ».
Prov 12 :27 « Le précieux trésor d’un homme c’est l’activité ».
Il en est de même pour la paresse spirituelle qui conduit vers la condamnation : Math 25 :26.
Prov 15 :19 : les épines qu’il faut sans cesse combattre, ces épines qui étouffent la Parole de Dieu en nous, quelques pensées ironiques : Prov 19 :24 - Prov 22 :13 - Prov 26 :13 à 16.
 Quand le Seigneur a appelé des hommes à son service, ce fut très souvent à leur travail (Gédéon, Elisée, Pierre, Jean, Mathieu...).

Réflexion : Un chrétien doit-il se syndiquer ? Peut-il militer pour un syndicat ?
Autre question : les syndicats oeuvrent-ils dans la pensée de l’Ecriture (alinéa 1 de ce paragraphe) ?

5. Les affaires et l’argent : 1Tim 6 :6 à 10.
 savoir être content de ce que l’on possède
 vouloir s’enrichir et peu compatible avec la foi
 c’est l’AMOUR de l’argent qui est un piège. Vous pouvez avoir peu d’argent et avoir l’amour de l’argent. Que l’argent soit au service du Seigneur.

LE CHRETIEN FACE AU MONDE


1. DIVERSES SIGNIFICATIONS de « MONDE »
a) L’univers créé : « la fondation du monde » Employé 5 fois dans l’Ecriture Ephés 1 :4.
b) La terre habitée Marc 16 :15 « Allez par tout le monde ».
c) L’humanité entière « Dieu a tant aimé le monde » Jean 3 :16.
d) Le monde pécheur et mauvais. Le royaume de Satan et de ses principes. Le monde en révolte contre Dieu Jacq 4 :4.
e) Le monde à venir.

2. COMPRENONS CE QU’EST LE MONDE
a) Le prince de ce monde : Jean 14 :30. C’est Satan qui a profité du péché de l’homme pour instaurer son règne sur le monde et même la nature. Satan est prince. Jésus c’est le Roi des Rois, à la Croix il a vaincu la domination de Satan. Bientôt, Jésus enlèvera toute l’autorité de Satan sur le monde, comme il lui enlève son autorité sur nos vies.
Sans le savoir, le monde glorifie et honore le prince !
b) La puissance du monde : 1Jean 5 :19. Le monde ne fait pas ce qu’il veut « Satan mène le bal ».
• Pour sortir du monde il faut la puissance de Dieu.
• Pour résister au monde il faut la puissance de Dieu.
C’est pourquoi Jésus a dit : « Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit... » Actes 1 :8.
c) Le monde dirigé par Satan : Ephés 2 :2. Le monde est animé par l’esprit de Satan. Nous en connaissons les fruits, en opposition aux fruits de l’Esprit Gal 5 :19-23. Le monde a « sa doctrine » (ou enseignement). Ses « apôtres », ses « évangélistes... ».
d) Le monde est condamné : 1Cor 11 :32. Il n’y a aucun espoir pour le monde. Sa condamnation est signée par Dieu.
• Différencier : condamnation et châtiment
• Condamnation c’est définitif, irrévocable, éternel.
• Châtiment : c’est redresser pour ne pas être condamné.
e) Le but du prince de ce monde : Jean10 :10
Même si Satan parfois est déguisé en ange de lumière, c’est le but qu’il poursuit dans chaque vie : dérober, égorger, détruire.

Le monde : Un bateau à la dérive et qui coule
Une maison embrasée par le feu de la géhenne
Un édifice qui craque et va s’effondrer
Un désert sans chemin ni oasis
Affamés de plaisir et de pouvoir

3. NOTRE PRISE DE POSITION

a) Une intelligence renouvelée Rom 12 :1-2
Un anti-conformisme biblique qui commence par le cœur « par les compassions de Dieu... » et qui se poursuit par « le renouvellement de l’intelligence » pour aboutir à faire « la volonté de Dieu ».
Noter la consécration de notre corps.
Remarques :
• Cela commence par un refus « ne vous conformez pas... »
• La transformation commence par les PENSEES, très important d’avoir la pensée sanctifiée et pure.
• Le péché est enfanté dans le cœur et la pensée, puis accompli.
• Pour connaître la volonté de Dieu, il faut refuser le monde.
• La volonté de Dieu = « ce qui est bon, agréable et parfait ». C’est l’opposé de ce que propose le monde.

b) Pas de compromis
2Cor 6 :14-18 : notez les impossibilités de rapport entre « lumière - ténèbres », « Christ - Satan »...
Jacq 4 :4 : « Adultères », nous sommes liés à Dieu par notre engagement et le sans de l’alliance. Dieu est jaloux.
1Jean 2 :15-17 : Le choix = amour du monde et des « choses qui sont dans le monde ».
- Noter les 3 tentations que nous retrouverons d’ailleurs dans l’œuvre du Diable en Eden.
1. La chair
2. Les yeux
3. L’orgueil Noter encore d’où viennent ces choses : l’opposition que fait Jean « Cela ne vient point du Père mais du monde ».Jean ne fait pas une liste « des choses qui sont dans le monde », mais par votre intelligence renouvelée vous les connaissez.

c) Condamner le mal : Ephés 5 :8 à 15.
• C’est nous la « lumière du monde »
• 3 points complémentaires
1. Le fruit de la lumière : nos oeuvres doivent être déjà un témoignage et une condamnation du péché.
2. Ne prenez pas part : un refus volontaire de participation aux oeuvres du monde. Ce n’est pas ainsi que nous les gagnerons.
3. Condamnez-les : non les pécheurs mais le péché, par la Parole.
Appelons les choses par leur nom, que ce soit le vol, l’adultère (et non amour libre)...
Ayons des positions claires publiquement contre les péchés du siècle : violence, porno, adultères, avortement, tabac, yeux, racisme, antisémitisme.

d) Avertissement du Seigneur
Jean 17 :14. Nous serons haïs par le monde à cause de notre amour pour Sa Parole.
Sachons la raison de cette haine Jean 3 :19-20  à cause des oeuvres mauvaises.

4. NOTRE MISSION

Jean 17 :18. « Comme tu m’as envoyé dans le monde... »... une similitude avec la Mission de Christ.
Pour continuer l’œuvre de Christ.
1. AIMER les brebis sans berger victimes du péché tout en haïssant les oeuvres de ténèbres.
2. APPORTER délivrance et salut.
3. ALLER chercher une brebis... égarée.
Math 10 :16. La difficulté de la tâche (des loups) et notre faiblesse (des agneaux). Nous comprenons qu’il nous faudra un équipement.
« Prudents »... et « simples... » = sans mélange.
Actes 1 :8. Cet équipement c’est la puissance du St Esprit ».

PRINCIPES

1. S’intéresser aux pauvres : Luc 4 :18. C’est le 1er point du programme du Seigneur. Pourquoi ?
• les pauvres répondent mieux : il sont insatisfaits
• les pauvres n’ont ni solution, ni espoir, les riches ont l’argent : fausse sécurité.
• les pauvres ont des problèmes auxquels l’Evangile a des solutions.
• les pauvres savent qu’ils sont pécheurs.
• les pauvres deviennent les meilleurs chrétiens.
2. Mener un combat agressif contre Satan
• Nous ne devons pas chercher à maintenir l’Eglise et contenir Satan, mais les âmes sont à Dieu et c’est Satan qui les tient, donc il faut les arracher.
• C’est un combat « corps à corps » pour chaque chrétien.
• Jésus en a envoyé 12, puis 70, puis l’Eglise entière.
3. Aimer et être aimé
C’est le double besoin de chaque être humain. Etre aimé de Dieu pour aimer le pécheur.
Recevoir de la part de Dieu, puis s’engager à donner. Le drame de la Mer Morte : elle reçoit tout et ne donne rien !
4. Avec des cordages d’amour : Osée 11 :1 à 4
Jésus devant les pécheurs :
• la Samaritaine : ne lui applique pas la LOI mais la Grâce.
• la femme pécheresse : beaucoup de compassion alors que Simon le religieux la juge.
• Zachée : alors que la foule le juge.
• Entrer dans le plan de Dieu : « Dieu a tant aimé le monde... ».
5. L’Evangile : une bonne nouvelle appropriée à chaque besoin Luc 4 :18-19.
Aux malades : guérisons - Aux affamés : il donne le pain - Aux âmes coupables : le pardon - Aux inquiets : la paix - Aux fatigués : le repos. Col 2 :10. ”Vous avez tout pleinement en Lui.”
6. Etre un bon témoin :
Par les oeuvres - n’est pas suffisant - il faut proclamer - une horloge sans aiguilles est inutile - du sel sans saveur également.
7. Relation avec l’Esprit Saint
Philippe dirigé vers l’Eunuque Ethiopien Actes 8 :26 et 29.
Pierre dirigé vers Corneille. Paul dirigé vers les Macédoniens Actes 16 :6-10.
Le but du Saint-Esprit : les langues pour prier et glorifier Dieu. Pour être des témoins, pour être conduits par Dieu Rom 10 :14.
 

Haut de page