LES SECRETS DU MINISTERE DE JESUS

LES SECRETS DU MINISTERE DE JESUS

A/ D'OU LUI VIENNENT TOUTES CES CHOSES ?

Math 13 : 53-57 Ce qui frappait les gens qui écoutaient Jésus : D’où viennent cette sagesse et ces miracles ? - La sagesse : c’est rendre claire et simple les choses difficiles
- Les miracles : la manifestation de la puissance et de la compassion divine
Ce que Jésus avait
1. Un ministère extraordinaire
Jean 7 : 46 Les huissiers répondirent : Jamais, homme n’a parlé comme cet homme. Il a parlé de la lumière et des ténèbres, du chemin étroit et du chemin large, de la bonne semence et de l’ivraie, du bon berger et du mercenaire. Il a pu dire : Je suis la vérité et la vie, je suis le bon berger, je suis le pain de vie, etc...
Son ministère était surnaturel parce que sa prédication extraordinaire : l'homme a soif d'extraordinaire.
2. Des vérités étonnantes, stupéfiantes
Marc 1 : 27 Il commande avec autorité même aux esprits impurs et ils lui obéissent. Il dit des vérités qui ouvrent les yeux sur la puissance de Dieu.
3. L’autorité divine
Math 7 : 28-29 Il y avait une grande différence entre l'autorité des pharisiens et l'autorité de Jésus. On ne pouvait ni répliquer, ni discuter les paroles de Jésus.
Il parlait avec assurance, avec connaissance, par expérience. Il avait réponse à tout. Il ne disait pas : Je pense que… ou à mon avis, mais il affirmait : En vérité, en vérité, je vous le dis…
4. L’approbation divine
Math 21 : 23 On lui demande Qui t’a donné cette autorité ? Jésus avait une approbation divine constante, par le témoignage et par les faits : Dieu approuvait ses discours par des miracles. Par exemple, pour prouver que Jésus avait vraiment le pouvoir de pardonner les péchés, chose invisible, Jésus va faire un miracle visible en guérissant le paralytique dans Marc 2 : 3-12

B/ D'OU JESUS A REÇU CES CHOSES ?

1. Négatif : il ne les a pas reçu de lui-même. Jésus n'a pas fait des miracles parce qu'il était le Fils de Dieu. Jésus ne possédait pas ces choses en lui-même.
Jean 5 : 30 Je ne puis rien faire de moi-même.
Jean 14 : 24 La parole que vous entendez, n’est pas de moi.
2. Positif : ces choses lui viennent de Dieu
Jean 17 : 8 Je leur ai donné les paroles que tu m'as données.
Jean 12 : 49-50 Mais le Père m'a prescrit lui-même ce que je dois dire…C’est pourquoi, je les dis comme le Père me les a dites.
Jean 8 : 28 Je ne fais rien de moi même, mais je parle selon ce que le Père m'a enseigné.
Jésus a été envoyé du ciel par le Père, il s'est dépouillé de tout, il est venu comme un simple homme, il a reçu l'Esprit sans mesure, il en avait besoin pour accomplir son ministère.

C/ COMMENT JESUS A ETE ENSEIGNE COMME UN DISCIPLE

Esaïe 50 : 4 Le Seigneur m’a donné une langue exercée… Il éveille mon oreille pour que j’écoute comme écoutent les disciples.
Dieu a enseigné à Jésus 4 choses 1. comment parler
2. de quoi parler
3. quand parler
4. à qui parler

- comment parler : par l'onction de l'Esprit, toujours pour amener au salut, à la repentance. C’est l’Esprit seul qui peut convaincre de péché, de justice et de jugement.
- de quoi parler : parler du cœur de Dieu par l'Esprit, ce que l'Esprit donne, des choses positives, du salut, de la miséricorde et des compassions de Dieu, des promesses et des exigences de Dieu qui vont produire la foi.
- quand parler : quand l'Esprit nous y conduit, il parle au repas, au festin, la nuit, en plein air, dans le Temple, dans les synagogues…
- à qui parler : selon la direction de l'Esprit, il m'éveille matin après matin, il éveille mon oreille pour recevoir de Dieu, pour être à son école, certaines choses ne peuvent être dites à tous. Il tenait compte de la capacité qu’avaient les gens pour écouter.

L'école de l'Esprit
Ps 32 : 8 : Je t’instruirai…je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi…Dieu veille sur son disciple et si celui-ci est attentif, il sent l’approbation ou la désapprobation de Dieu. Jésus pouvait dire : Je fais toujours ce qui lui est agréable.
Esaïe 50 : 6 Je ne me suis pas retiré en arrière, j’ai donné mon dos à ceux qui me frappaient. Le Père montrait à Jésus le prix à payer et Jésus a accepté volontiers. Le service pour Dieu implique une part de souffrance. L’amour comporte toujours une part de souffrance qu’on doit accepter.
Envoyé par Dieu
Luc 10 : 1-2 Il les envoya deux à deux dans toutes les villes et tous les lieux où lui-même devait aller. Les disciples n’ont pas choisi le lieu de leur travail, c’est Jésus qui choisit et qui envoie là où Il veut.
Cant 1 : 9 Le prédicateur est rendu semblable à la jument de pharaon, elle est à la disposition de son maître.
Luc 19 : 30-31 Le prédicateur est encore semblable à l’ânon sur lequel Jésus s’est assis pour entrer dans Jérusalem. La seule réponse de Jésus au maître de l’ânon : Le Seigneur en a besoin.

Ainsi le seigneur nous forme, nous dresse par son Esprit pour porter le Roi Jésus vers ceux qui ne le connaissent pas.

D/ LE MINISTERE EST UN TRAVAIL DIVIN

1. Appelés par lui
Marc 3 : 13 Il appela ceux qu'Il voulut, et ils vinrent auprès de lui. Jésus est monté sur la montagne et il a voulu que ses disciples le suivent. Avant de partir annoncer la Bonne Nouvelle et servir le Seigneur, il faut venir à Christ pour lui montrer notre soumission et notre sensibilité à son appel.
Plus nous devons aller, plus il faut venir à Christ. Pus loin nous devons aller, plus près de Christ, il faut venir.

2. Appelés à Lui
Nous sommes appelés à Lui Marc 3 : 13 Il les appelle pour être à Lui, pour être près de Lui et à sa disposition. Notre communion avec Lui est bien plus importante que d'aller travailler pour Lui. Il faut toujours la communion avant le service.
Marc 3 : 14 Il en établit douze pour les avoir avec lui. Jésus voulait ses disciples avec lui, près de lui, dans son intimité. C’est le premier sens de l’appel du serviteur de Dieu.

3. Formés par Lui
Math 4 : 19 Suivez-moi et je vous ferai pêcheurs d’hommes Suivez-moi autrement dit, soyez près de moi, imitez moi. Le procédé pour faire un prédicateur, c'est l'obéissance au Maître.
Nous sommes rendus puissants dans la mesure où nous sommes appelés et où nous obéissons fidèlement au Maître.

4. Qualifiés par Lui
2 Cor 3 : 5-6 Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. Il nous a rendus capables d’être ministres…L’homme ne possède aucune capacité personnelle de servir Dieu. C’est Dieu qui nous rend capables, et plus nous le suivons de près, plus nous recevrons les capacités divines.

5. Enseignés par Lui
Jean 6 : 45 Ils seront tous enseignés de Dieu. Tout serviteur de Dieu doit se mettre à l'école de l'Esprit. Dieu nous enseigne de diverses manières, de façon pratique, au travers des épreuves, des combats. Nous sommes aussi enseignés par des hommes d’expérience, remplis de l’Esprit, des hommes qui ont été à l’école de Dieu.
Si nous ne sommes pas enseignés de Dieu, nous ne sommes pas enseignés du tout et nous sommes incapables de servir le Maître.
Marc 4 : 34 En particulier, il expliquait tout à ses disciples… mais quand ils étaient seuls avec lui dans son intimité. Le serviteur de Dieu devra avoir de bons moments dans l’intimité avec celui qui l’enseigne, et là, il recevra des lumières de la part de Dieu.

6. Envoyés par Lui
Marc 3 : 15 Il en établit douze … pour les envoyer prêcher avec le pouvoir de chasser les démons. C’est bien Jésus qui les a envoyés là où il a voulu. Ils furent envoyés par le Seigneur.
Il y a 3 sortes de prédicateurs
• ceux qui sont envoyés par eux mêmes
• ceux qui sont envoyés par une organisation
• ceux qui sont envoyés par Dieu
Vous comprenez que les prédicateurs les plus efficaces, ceux qui font un travail durable pour l’éternité, ce sont ceux qui sont envoyés par Dieu. Dieu les approuve et Il bénit leur travail.

E/ LA POSITION PERSONNELLE DU SERVITEUR

1. Le serviteur a le droit d'être soutenu
1 Cor 9 : 13 -14 Le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Evangile, de vivre de l’Evangile. Cette vérité était déjà en application dans l’Ancien Testament. C’est une bénédiction pour le peuple de Dieu de soutenir ceux qui travaillent pour Dieu. Si quelqu’un est appelé par Dieu à le servir, c’est normal qu’il consacre tout son temps pour le service de Dieu. Il ne peut pas y avoir de berger à temps partiel, sinon les brebis ne seront pas en sécurité.

2. Le serviteur ne doit pas faire d'exigences d'argent
1 Cor 9 : 12 Mais nous n’avons point usé de ce droit ; au contraire, nous souffrons tout…Les offrandes des chrétiens et des églises doivent venir d’un cœur bien disposé. C’est au serviteur de Dieu, par son dévouement, par son travail, sa compassion des âmes à susciter ces offrandes car Dieu aime celui qui donne avec joie.

3. Comment faire?
1 Rois 17 : 4 Dieu a ordonné aux corbeaux de nourrir Elie, Dieu a autorité sur les corbeaux. Puis Dieu s’est servi d’une pauvre veuve, Il a multiplié l’huile et la farine et Elie n’a manqué de rien.
Luc 10 : 7 Demeurant dans cette maison, mangeant et buvant ce qu’on vous donnera, car l’ouvrier mérite son salaire. Il faut accepter la nourriture et le logement, à condition, bien sûr de travailler pour le Maître.
1 Cor 9 : 7 Qui jamais, fait le service militaire à ses propres frais…Si Dieu envoie, Dieu saura pourvoir. Il est responsable de nos besoins et c’est à nous, à avoir cette foi, pour s’attendre, non à des hommes ou à des organisations mais à Dieu.
Luc 22 : 35 Quand je vous ai envoyé sans rien, avez vous manquer de quelque chose? De rien !
Le principe de Dieu, c’est de ne manquer de rien. Est-ce que Dieu n’est pas capable de pourvoir à ceux qu’Il envoie. D’où, une certitude, une assurance : être sûr que nous sommes bien envoyés par Dieu pour faire le travail qui est devant nous.

F/ NOTRE ETAT PERSONNEL

Ezechiel 1 : 5-6-10 Les chérubins étaient des serviteurs de Dieu et ils avaient quatre faces pour montrer ce que doit être l’état de cœur du vrai serviteur de Dieu

1.La face d'un homme : la compassion
Ezéchiel 3: 15 … et dans le lieu où ils se trouvaient, je restai sept jours Il faut savoir partager la vie de l'homme présent, vivre leur vie, ressentir ce qu’ils ressentent, se mettre à leur place pour comprendre leur souffrance. Un serviteur de Dieu ne peut pas vivre dans son petit monde, loin des soucis de notre génération.

2. La face de lion : le courage
Esaïe 31 : 4 Comme le lion qui ne se laisse ni intimider, ni effrayer…avoir une grande détermination, du cran, un courage tranquille. Le lion n’a pas peur du danger, il sait qu’il est le plus fort.

3. La face de bœuf : la fidélité et la persévérance
Math XX : 28 Le fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir Le bœuf est toujours prêt à servir. Il garde le même rythme du matin jusqu’au soir ; on dirait qu’il échappe à la fatigue
Jean 4 : 6 Jésus, fatigué du voyage… et pourtant il va oublié sa fatigue et se mettre à la disposition de la Samaritaine
Actes 10 : 38 Jésus, allait de lieu en lieu, faisant du bien… Le serviteur de Dieu doit lui aussi servir de lieu en lieu, sans cesse comme le bœuf.

4. La face d'un aigle : la spiritualité
Eph 2 : 6 Il nous a fait asseoir dans les lieux célestes… L'aigle vole très haut. L'aigle n'est pas comme la mouette qui cherche sa nourriture dans les lieux sales ; l'aigle s'élève en toutes circonstances dans la lutte, dans l'épreuve. Les vents contraires l’aident à s’élever encore plus haut. Les épreuves du serviteur de Dieu l’aide à s’élever dans la présence de Dieu.

Nous comprenons que toutes ces qualités requises pour faire un serviteur de Dieu ne sont pas en nous. Mais celui qui nous appelle, sait de quoi nous sommes faits et seul, il connaît le travail qui nous attend, et c’est lui seul qui peut nous rendre capable.

Haut de page